Now Reading
L’impact du RGPD sur le Big Data
0

L’impact du RGPD sur le Big Data

by Cloud Guru9 avril 2018

La mise en place du RGPD approche, et bien évidemment cela va avoir un impact important sur la collecte et le traitement des données à grande échelle.

C’est pourquoi le site l’informaticien signe un article intéressant, intitulé « Comment concilier Big Data et RGPD ». Nous vous invitons à le découvrir si vous êtes confronté à ce problème, car il livre un éclairage pertinent. Extraits :

[…] Les DPO vont presser leurs DSI et les administrateurs de Data Lake de rapidement mettre en place des procédures pour faire face aux demandes d’accès aux données personnelles, au droit d’effacement de ces données ou encore de portabilité des données. Préalable indispensable à cette mise en conformité du Data Lake, il est nécessaire de répertorier où sont réellement stockées les données personnelles. Il faut le faire dans l’infrastructure Big Data, mais aussi dans tout le SI, notamment pour débusquer tous les exports de base de données réalisés pour les besoins du marketing, pour la RH, pour les commerciaux, des fichiers Excel, des bases Microsoft Access ou même des exports vers des outils analytiques type Qlikview ou Tableau qui échappent parfois au contrôle étroit de la DSI. […]

Anonymisation des données

[…] Dès lors que l’on dispose d’une cartographie à jour du Data Lake, le bon sens veut que pour limiter les risques de fuite et d’usages non souhaités de la donnée personnelle, il faille anonymiser au maximum les données et les faire ainsi sortir du champ d’application du RGPD. Outre des algorithmes open source que les administrateurs peuvent exécuter sur leurs données, il existe de multiples solutions logicielles pour anonymiser ou masquer les données stockées ou à la volée […]

[…] L’anonymisation demande donc une analyse des données soigneuse et décider de quelles données il faudra se passer et celles qui seront réellement utiles aux Data Scientists. […]

cybersécurité du Data Lake

[…] Autre technique souvent évoquée pour protéger les données personnelles, le chiffrement. La technique est bien connue, ses inconvénients aussi, notamment du fait de la charge de calcul imposée par le chiffrement et le déchiffrement des données. En Big Data, s’il est bien évidemment possible de chiffrer intégralement un Data Lake, en pratique le temps de traitement des algorithmes inspire les administrateurs à plus de modération […]

[…] Beaucoup reste encore à faire pour les entreprises afin de mettre leur Data Lake en conformité avec le RGPD d’ici au 25 mai 2018, mais attention, il ne s’agit pas d’un projet ponctuel. Il va falloir auditer régulièrement le SI de l’entreprise et tout particulièrement son Data Lake afin de rester en conformité alors que l’on commence déjà à évoquer le droit futur de l’internaute à demander des explications sur la décision d’un algorithme, mais c’est une autre histoire…

Pour en savoir plus :

> L’article de L’informaticien

Vous souhaitez nous soumettre un article pour publication ou avez besoin d’assistance pour en écrire un ou plusieurs ? Contactez nous ci-dessous pour en discuter !

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.