Now Reading
Qu’est-ce que le Cloud hybride ?
0

Qu’est-ce que le Cloud hybride ?

by Cloud Guru2 juillet 2014

Le National Institute of Standards and Technology définit le Cloud hybride comme « une composition de deux Clouds ou plus (privé, communautaire ou public) qui restent des entités uniques mais sont liés les uns aux autres, offrant les avantages de plusieurs modèles de déploiement ». Bien que cette définition semble pour le moins raisonnable, elle ne couvre pas la totalité des aspects des Clouds hybrides.

Commençons par regarder les modèles de déploiement possibles. Il existe cinq modèles de déploiement de Cloud définis, allant d’un Cloud privé sur site à un service de Cloud public avec un fournisseur de services Cloud.

What-is-hybrid-cloud_1

« Cloud hybride » fait souvent référence à l’association d’un service de Cloud public et d’un Cloud privé sur site. Toutefois, les Clouds hybrides peuvent également être composés de deux Clouds publics fournis par différents fournisseurs, ou même combiner un Cloud et une informatique traditionnelle. En fait, une configuration où les systèmes existants d’une infrastructure informatique classique sont combinés à un service de Cloud public constitue le scénario d’utilisation le plus fréquent d’un Cloud hybride.

(Information connexe : Four benefits of hybrid cloud computing – Quatre avantages du Cloud Computing hybride)

Toute configuration de Cloud hybride présente certains défis à prendre en considération lors de la phase de planification et de conception :

  • Le défi le plus manifeste concerne la connectivité du réseau, notamment si des services de Cloud distants comme un Cloud public ou un Cloud privé hébergé sont impliqués. Non seulement les considérations liées à la bande passante, au temps d’attente, à la fiabilité et aux coûts associés doivent être prises en compte, mais la topologie du réseau logique doit être soigneusement conçue (réseaux, routage, pare-feu).
  • Autre énorme challenge : la maniabilité des différents services de Cloud. Lorsque différents services de Cloud sont utilisés, chaque fournisseur de services possède son propre environnement de gestion et de mise à disposition. Ces environnements doivent être considérés comme totalement indépendants les uns des autres. Avec des instances dans des services de Cloud différents, il n’existe pas d’image globale disponible pour montrer le nombre d’instances entièrement déployées ni leurs statuts respectifs. Une couche d’orchestration constitue une solution possible à ce problème. Cette couche fournit une interface unique pour l’ensemble des tâches liées au Cloud. La couche d’orchestration communique avec les différents services de Cloud via des interfaces de programme d’application (API). Avantage majeur d’une couche d’orchestration : il est possible d’effectuer le suivi et le contrôle des activités depuis un point central afin de disposer d’un contexte global.

Aujourd’hui, bon nombre de fournisseurs de services de Cloud gèrent leur propre ensemble d’API. Cela rend l’utilisation de l’orchestration particulièrement complexe car l’orchestrateur a besoin d’une sorte de composant conducteur pour chaque jeu d’API propriétaire. Néanmoins, la tendance aux API normalisées sur le marché est nettement visible. OpenStack s’annonce comme la future norme de l’industrie du Cloud.

(Information connexe : Learn more about IBM’s hybrid cloud solutions- En savoir plus sur les solutions de cloud hybride d’IBM)

Les Clouds hybrides fonctionnent principalement au niveau infrastructure et application. Dans la couche infrastructure, un cloud hybride signifie la combinaison de machines virtuelles provenant de différents services de Cloud. Au niveau de la couche application ou SaaS (logiciel sous forme de services), un Cloud hybride décrit une configuration d’applications avec des composants dans différentes offres SaaS ou des applications existantes au sein du centre de données d’une entreprise. Le défi au niveau d’un Cloud hybride basé cloud est principalement lié à l’échange de données entre les différents services et applications. Tout comme l’orchestration fonctionne au niveau infrastructure, des intégrateurs de données fonctionnent au niveau de la couche application.

Récapitulatif :

Un Cloud hybride est une combinaison de différents Clouds, que ceux-ci soient privés, publics ou un mélange des deux. Principal challenge à relever : l’intégration des différents services et technologies Cloud. Des API normalisées telles qu’OpenStack semblent résoudre la plupart de ces problèmes.

Marcus Erber
Marcus est architecte senior en technologie de l’information chez IBM et conseiller technique en Cloud Computing pour les entreprises, après différentes affectations en tant qu’architecte en chef dans plusieurs engagements et transformations d’externalisation.

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?