Now Reading
Qu’est-ce que le « Fog » Computing ?
0

Qu’est-ce que le « Fog » Computing ?

by Cloud Guru24 octobre 2016

Vous êtes familiarisé évidemment avec le Cloud computing. Mais ce concept n’est pas forcément immuable, et l’on voit apparaitre régulièrement des déclinaisons plus ou moins pérennes, liées parfois, comme c’est le cas ici, avec d’autres technologies telles que l’IoT (Internet of Things, Internet des objets). Il n’est pas possible de s’étendre sur chaque terme émergeant dans le secteur IT, car beaucoup ne passeront pas l’hiver.

Toutefois, lorsqu’un concept nouveau semble recueillir suffisamment d’attention de la part des acteurs du marché et des utilisateurs, il est bon de s’y intéresser de plus près. C’est le cas du « Fog Computing ».

Ce terme récent a été notamment lancé par Cisco, qui est aussi fournisseur de certaines infrastructures liées à ce concept (c’est souvent le cas).

Connu aussi sous le nom de Edge computing, le Fog computing fournit un moyen pour recueillir et traiter les données avec des dispositifs informatiques locaux plutôt que dans le nuage ou un centre de données distant.

BI Intelligence, le service de recherche de Business Insider, prévoit que 5,8 milliards d’appareils IoT appartenant à des entreprises ou aux gouvernements utiliseront le Fog computing en 2020. De nombreux appareils IoT ne disposent pas de leur propre puissance de calcul, et il offre généralement une meilleure façon de collecter et traiter des données à partir de ces dispositifs que le Cloud.

Le Fog computing étend le Cloud pour se rapprocher des objets qui produisent et agissent sur les données IoT. Tout dispositif de type informatique, disposant de stockage et connecté avec le réseau, peut devenir un « Fog node ». Les exemples incluent les contrôleurs industriels, les commutateurs, les routeurs, les serveurs embarqués, les caméras de surveillance vidéo, etc…
L’intérêt ? L’analyse des données IoT à proximité de l’endroit où elle sont recueillies réduit les temps de latence.
Il déleste de plusieurs gigaoctets le trafic réseau, et il conserve les données sensibles à l’intérieur du réseau local.

Les applications du Fog computing sont aussi diverses que l’Internet des objets lui-même. Elles ont en commun le suivi ou l’analyse des données en temps réel des objets connectés au réseau, puis le lancement d’une action. L’action peut impliquer le « machine-to-machine » (M2M) ou l’interaction homme-machine (IHM). On peut citer comme exmple le verrouillage d’une porte, la modification des paramètres d’un équipement, en passant par le zoom d’une caméra vidéo, l’ouverture d’une vanne en réponse à une lecture de la pression, la création d’un graphique à barres, ou l’envoi d’une alerte à un technicien pour faire un réparation préventive. Les possibilités sont illimitées.

Quand faut-il envisager le recours au Fog Computing ?
● Quand les données sont recueillies à l’extrémité d’une chaîne : les véhicules, les navires, les routes, chemins de fer, etc.
● Quand des milliers ou des millions d’objets à travers une vaste zone géographique produisent des données.
● Quand il est nécessaire d’analyser et d’agir sur les données en moins d’une seconde.

Qui fait quoi ?

Le Fog computing (Fog node) :

  • Reçois des flux provenant d’objets IoT, en temps réel
  • Fait tourner des applications d’analyses et de contrôle dédiés à l’IoT, avec des temps de réponse en milliseconde
  • Fournit du stockage transitoire, souvent pour 1 ou 2 heures
  • Envoie des relevés de données périodiques vers le Cloud

La plate-forme de Cloud :

  • Reçoit et agrège les relevés de données provenant de nombreux « Fog node »
  • Effectue des analyses sur les données de l’IoT et des données provenant d’autres sources
  • Peut envoyer de nouvelles règles d’application aux « Fog node » sur la base de ces analyses

Pour en savoir plus :
> l’article de business insider
> le document Cisco

Pour nous contacter sur ce sujet :

Vos nom et prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (facultatif)

Votre entreprise (obligatoire)

Votre demande

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?