Now Reading
Des robots prêts pour envahir la presse
0

Des robots prêts pour envahir la presse

by Cloud Guru27 mars 2018

Eric Scherer, directeur de la prospective pour France Télévision, signe un article qui pourrait faire date sur le site Meta-Media. Non pas pour la forme, qui est de fort bonne facture cependant. Mais par ce qui y est annoncé et même rapporté, et qui constitue une petite révolution : l’arrivée bien concrète et efficace des robots dans le monde de la presse.

Selon lui, et selon les premiers utilisateurs, les robots envahissent la presse, et rédigent d’ores et déjà de nombreux articles simples voire répétitifs, sans que cela ne soit remarqué par les lecteurs.

Il cite notamment le cas du groupe de presse scandinave MittMedia, qui commence à les utiliser depuis quelques mois et qui affirme qu’ils sont « plus productifs, plus fiables et plus lus. » Extraits :

[…] « Avec la chute de 25% des effectifs dans les réactions suédoises ces dernières années, les machines produisent des contenus que les journalistes ont arrêté de produire, mais que les gens réclament ».
Les robots-journalistes de MittMedia donnent la météo, rendent compte de centaines de rencontres sportives le week-end, affichent les résultats boursiers, des descriptions de produits et surtout fournissent les dernières informations des marchés immobiliers locaux (localisations, acheteurs, vendeurs, prix). […]

Cette automatisation éditoriale a donc déjà deux composantes:

1/ La publication automatique par les machines directement sur les sites web et les applis de certaines infos (autour de 3.000 par mois) sans intervention humaine. Cela concerne notamment jusqu’à 500 compte-rendus de matchs de foot locaux chaque fin de semaine, mais aussi de hockey sur glace, handball et d’autres sports nordiques. Et bientôt de sports plus confidentiels comme le badminton, le tennis de table, le volleyball, les courses de motos.

2/ L’envoi de messages courts à la rédaction qui choisit, ou pas, de les intégrer dans sa production. Exemples : infos du trafic routier, des transports publics, alertes météos… via des API venant de services officiels et de confiance. « Elles sont plus fiables que celles des journalistes ! ».

 

Conclusion de l’article : le journaliste va continuer à accomplir les tâches à forte valeur ajoutée : écriture, style, poser les questions qui font mal, à analyser les données, à choisir les angles, assure Govik.
« Le futur du journalisme sera fait de journalistes créatifs, concentrés sur leur style et leur valeur ajoutée, et travaillant avec des robots efficaces ».

Pour en savoir plus :
> L’article de meta-media

Vous souhaitez nous soumettre un article pour publication ou avez besoin d’assistance pour en écrire un ou plusieurs ? Contactez nous ci-dessous pour en discuter !

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?