Now Reading
PC ou Cloud, il faudra choisir
0

PC ou Cloud, il faudra choisir

by Cloud Guru3 juin 2013

Selon Louis NAUGES, qui nous livre une chronique sur ZDnet,  deux visions de l’informatique vont s’affronter au cours de cette décennie : l’ancienne, très « PC centric » et la nouvelle, « Cloud Centric ». Extraits :

Deux visions de l’avenir de l’informatique professionnelle vont s’affronter au cours des 5 prochaines années. Les entreprises, les fournisseurs vont devoir choisir leur camp et …« Vae victis », malheur aux vaincus ! Une profonde redistribution des positions dans le hit-parade des leaders aura lieu au cours des 5 à 10 prochaines années.

Le poste de travail, au cœur de l’avenir de l’informatique

C’est la situation dominante actuelle, et elle l’est depuis le début des années 90. C’est un monde rassurant, que nous connaissons tous, avec des fournisseurs historiques qui ont pour noms Microsoft, Apple, HP, Dell…

Posez demain matin la question suivante à un informaticien de votre entreprise : j’ai besoin d’une nouvelle application : pouvez-vous me la proposer ? Pour quel poste de travail ? Dans 95 % des cas, il vous dira oui, et elle sera disponible pour un… PC Windows.

Dans cette vision « legacy » de l’informatique professionnelle, le poste de travail, Wintel dans l’immense majorité des cas, est le « centre du monde IT »
Les applications résident sur le poste de travail, une partie des données sont mémorisées sur le poste de travail.

Lorsque le « Cloud » est utilisé, c’est pour « sauvegarder » les données du poste de travail et permettre de les retrouver… sur d’autres postes de travail. La solution iCloud d’Apple illustre très bien ce paradigme : je peux retrouver mes données, ma musique, mes photos, sur mon Macintosh, mon iPhone ou mon iPad.

Un « cas » emblématique : Microsoft Office

La suite Office de Microsoft est l’exemple le plus célèbre de ces applications « lourdes » installées sur un poste de travail, car c’est de loin le plus répandu. A la fin de 2012, elle était présente sur plus d’un milliard de postes de travail, comme le rappelle cette slide tirée d’une présentation faite par Microsoft lors de l’annonce d’Office 2013.

En 2013, pour une grande majorité de DSI, de dirigeants et d’utilisateurs, un monde sans Office sur le poste de travail est tout simplement inimaginable !
Entre 1990 et 2010, pendant 20 longues, très longues années, Office était disponible sur les deux plateformes hégémoniques du marché des PC, Windows et Mac OS, avec des versions différentes, mais raisonnablement proches.

Aujourd’hui, ce monde « bipolaire » n’existe plus ! Il a été remplacé par un nouveau monde ou la variété des OS sur les postes de travail, à 80 % mobiles, devient la norme : Windows 8 Pro, Windows Phone, Windows 8 RT, Mac OS, iOS, Android, BB10, ChromeOS, FirefoxOS, les Linux, Tizen, Ubuntu mobile et… beaucoup d’autres.

Dans ce nouveau monde, aux plateformes logicielles de plus en plus nombreuses, Microsoft Office ne peut plus s’imposer sur les postes de travail ! Malgré sa puissance financière et la qualité de ses équipes de développement, Microsoft ne peut plus proposer une version d’Office sur toutes les principales plateformes d’aujourd’hui et de demain.

L’exemple de Windows 8 RT est emblématique de ce challenge. Comme Windows RT est construit pour un processeur ARM, non compatible Intel, Microsoft a du redévelopper une nouvelle version, différente, d’Office. Elle n’est pas plus compatible avec la version historique, pour PC Wintel, que peuvent l’être OpenOffice ou LibreOffice.

Même sur les deux plateformes dominantes du monde mobile, iOS et Android, Microsoft annonce qu’une éventuelle version d’Office n’arrivera pas avant… la fin de l’année 2014. Si je pouvais me permettre de donner un conseil à Microsoft, ce serait de ne pas dépenser des dizaines de millions de dollars pour développer des versions d’Office pour iOS et Android ; ces investissements sont voués à l’échec. […]

Pour en savoir plus :
> l’article de ZDnet

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?