Now Reading
Optimiser le cloud pour la résilience des affaires
0

Optimiser le cloud pour la résilience des affaires

by Cloud Guru21 octobre 2014

Le besoin de résilience des affaires n’augmente que dans un monde marqué par l’incertitude. Qu’est-ce que la résilience des affaires ? Il s’agit de la capacité qu’ont les activités commerciales d’une organisation à s’adapter rapidement aux changements dynamiques internes et externes, y compris aux opportunités, aux demandes, aux interruptions et aux menaces.

Le système d’engagement entier entre en jeu. Il commence avec la stratégie de résilience. Elle doit englober l’organisation (les personnes et les processus), les applications, les données, l’infrastructure informatique et même les installations. Ce sont autant d’éléments qui doivent aider l’organisation à répondre aux opportunités comme aux menaces.

(Infos connexes : Architecture cloud pour un système à haute résilience et en perpétuel mouvement)

peau_de_banane_cloud

Maintenant, comment le cloud entre-t-il en jeu ? Avec SoftLayer désormais partie intégrante de la famille IBM, ils fournissent les meilleurs centres de données du monde, construits de manière robuste et conçus en s’appuyant sur l’expertise (Installations — vérification !). En tant que fournisseur d’infrastructure sous forme de services cloud, SoftLayer offre modularité, redondance et un environnement d’hébergement pour les applications et les données (Infrastructures informatiques – vérification !).  La facilité et la rapidité avec laquelle vous pouvez obtenir du stockage et de la capacité de calcul à la fois physiques et virtuels avec SoftLayer est époustouflante.

Avec l’annonce de la reprise après sinistre gérée et des capacités de sécurité gérées de SoftLayer, IBM propose désormais à ses clients la capacité de gestion du risque des opérations pour les applications métier essentielles à une mission, tout en profitant de tous les avantages du cloud de SoftLayer.  (Applications et données — vérification !)

Pourquoi en avez-vous besoin si l’IaaS est déjà résilient ? Une large proportion des interruptions de serveurs sont dues à des actions humaines, des erreurs logicielles et de logicielles malveillants et plus rarement à des pannes de l’environnement d’hébergement.

Si le logiciel d’un serveur ou ses données ont été endommagés, la reprise sur un autre site indique uniquement que vous avez deux copies d’un serveur endommagé. Avec la solution de reprise de serveur virtualisé (VSR), vous pouvez procéder à une reprise à un point donné dans le temps et vous pouvez revenir à une image système et des données antérieures, par incréments de 15 minutes. Si vous devez gérer un retard, VSR vous aide à le réduire au minimum.

Une fois la crise passée, VSR permet une reprise par restauration automatisée, avec la même facilité qu’une reprise en ligne, en évitant une pénible reconstruction. Et, s’agissant d’un service géré, vous n’êtes pas seul au moment de la crise. Les systèmes et la réplication sont gérés et contrôlés par une vaste équipe d’experts en reprise qui vous aident à sortir du chaos.

Il existe des applications “nées sur le cloud” dont la conception-même intègre une résilience structurée. Il s’agit toutefois d’une très petite proportion des applications métier utilisées dans le monde entier actuellement. Pour le monde des applications métier traditionnelles qui produisent de la valeur, la sécurité et la reprise sur sinistre gérée sur le cloud ouvre maintenant réellement la voie à des opportunités de tirer profit des avantages du cloud d’un point de vue technique et opérationnel pour l’exécution d’applications indispensables à la mission.

L’élément final du puzzle de la résilience arrive avec le processus et la stratégie. Il doit englober l’organisation (les personnes et les processus), les applications, les données, l’infrastructure informatique, et même les installations. Les entreprises auront, par nature, un environnement informatique hybride. Il n’est pas courant pour les entreprises de gérer des systèmes informatiques dans des centres de données locaux et de la technologie à distance dans les bureaux de succursales, des entrepôts ou des magasins mais vous devez vous assurer de développer, gérer et mettre en œuvre un programme de résilience qui comprenne le cloud.

Afin de disposer d’un véritable système d’engagement, la stratégie de résilience doit intégrer tous les éléments qui régissent les fonctions métier indispensables.  La résilience des applications basées sur le cloud n’est qu’un autre élément devant être évalué, planifié, conçu, mis en œuvre, testé et géré.

La première étape de cette évolution correspond à une évaluation correcte afin de déterminer quelles applications et systèmes sont les meilleurs candidats pour résider sur le cloud. Vous devez comprendre vos besoins en résilience métier et technique et définir les priorités concernant la charge de travail métier du cloud cible. Une fois que c’est fait, vous êtes en bonne voie pour profiter de tous les avantages que peut vous offrir le cloud !

Alice Williams
Alice Williams est le directeur responsable de la stratégie et du portefeuille de services pour les Services de continuité des opérations et de résilience(BCRS) au niveau mondial, auprès des Services technologiques mondiaux (GTS) d’IBM. A ce titre, Alice est chargée de définir la stratégie mondiale et de la gestion de la marque pour le portefeuille d’offres destinées à aider les clients à s’assurer que leurs processus métier, systèmes informatiques et personnels sont en mesure de fonctionner de façon

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?