Now Reading
OpenStack pour les Nuls
0

OpenStack pour les Nuls

by Cloud Guru19 avril 2014

Cet article est le fruit d’une collaboration entre Théo Mérou, stagiaire au Centre Client d’IBM, à Montpellier, et Franck Lespinasse, son tuteur.

OpenStack est un logiciel open source permettant de déployer, de gérer une plate-forme cloud et d’offrir un service de type IaaS (Infrastructure as a Service). OpenStack supporte à la fois le développement de clouds privés et publics. Il répond à deux besoins majeurs du cloud : la scalabilité et la simplicité d’implémentation.

L’API qu’il fournit permet un déploiement modulable selon les cas d’utilisation : l’utilisateur peut choisir d’utiliser ou non certains services, et configure lui-même les composants qu’il utilise. Cette flexibilité fait d’OpenStack un outil capable d’être utilisé par de nombreux autres logiciels.

OpenStack peut également supporter différents hyperviseurs (Xen, VMware, KVM, etc…) et plusieurs types de virtualisations (bare-metal, High Performance Computing).

OpenStack fait intervenir plusieurs services :

article2_image1

article2_image2

http://vmartinezdelacruz.com/wp-content/uploads/2013/01/openstack-conceptual-arch-folsom.png

En résumé, OpenStack est un outil permettant de déployer de manière automatique une architecture cloud et sa gestion et peut, grâce à une API, s’intégrer facilement avec d’autres logiciels.

Intégration d’une machine physique dans un cloud OpenStack :

Prenons l’exemple d’un fournisseur de cloud qui, pour agrandir son architecture, décide d’intégrer un nouveau serveur physique dans son infrastructure cloud, gérée par OpenStack. Le fournisseur utilise sur cette machine l’hyperviseur KVM et Linux.

Pour une infrastructure cloud, la configuration typique d’OpenStack est la suivante : un contrôleur est présent sur une machine physique pour gérer d’autres machines « esclaves », appelées Compute Nodes (voir schéma ci-dessous).

article2_image3

(source : http://docs.openstack.org/havana/install-guide/install/apt/content/ch_overview.html#overview-architecture)

Puisque OpenStack gère déjà le cloud du fournisseur, un contrôleur est déjà présent dans l’infrastructure. Il lui faut donc simplement rajouter et configurer un Compute Node sur sa nouvelle machine. Pour cela, le fournisseur a simplement besoin d’installer et configurer les services que le Compute Node exécutera :

  • nova-compute chargé de gérer le cycle de vie des instances. Pour KVM, le composant se nomme nova-compute-kvm. Ce composant est spécifique à chaque hyperviseur.
  • nova-network chargé de récupérer et transmettre les requêtes du contrôleur.

Avec ça, la nouvelle machine physique peut être gérée par OpenStack dans le cloud du fournisseur.

Pré-requis pour une production minimale :

(source : http://docs.openstack.org/grizzly/openstack-compute/install/yum/content/compute-system-requirements.html)

  • Matériel :

Pour le contrôleur OpenStack, 12Go de RAM sont recommandés, ainsi qu’un espace disque de 30 Go afin d’exécuter l’environnement OpenStack. 2 disques SATA de 2 To seront nécessaires pour stocker les volumes utilisés par les instances. La communication avec les Compute Node requiert une carte réseau de 1 Gbps.

Pour les machines « esclaves », 2 Go de RAM seront suffisants pour exécuter trois instances très petites sur un seul Compute Node. Deux interfaces réseau de 1 Gbps serviront à communiquer à la fois avec le contrôleur et les autres Compute Nodes.

  • Système d’exploitation :

OpenStack supporte les systèmes d’exploitation suivants : CentOS, Debian, Fedora, RHEL, openSUSE, SLES et Ubuntu. Le support d’autres systèmes d’exploitation est disponible auprés de  differents constructuers et éditeurs.

OpenStack et IBM :

OpenStack est un outil open source flexible et capable d’inter-opérer avec d’autres logiciels. Pour ces raisons, il constitue l’outil idéal pour IBM qui souhaite développer ses propres services cloud et maintenir des prix abordables.

Pour nous joindre :

franck.lespinasse@fr.ibm.com, twitter : @flespinas

theo.merou@fr.ibm.com,

Rendez-nous visite à Centre Client IBM Montpellier

Franck Lespinasse
Franck travaille au sein du centre client IBM de Montpellier en tant qu’architecte Cloud. Son rôle est d’aider les partenaires et les clients d’IBM à exprimer des cas d’utilisation et des exigences Cloud pour ensuite proposer des solutions et des recommandations d’architecture répondant à ces besoins. Avec plus de 20 ans d’expérience au sein d’IBM et différents Business Partner, Franck a accumulé une grande expérience de situations de vente technologiques. Exerçant au Centre Client d’IBM à Montpellier depuis presque 10 ans, il en a pratiqué l’ensemble des activités, allant du briefing au benchmark en passant par les sessions de design.

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?