Now Reading
Objets connectés : la question de la sécurité
0

Objets connectés : la question de la sécurité

by Cloud Guru11 octobre 2016

L’Internet des objets (IoT) n’est pas seulement un phénomène limité aux gadgets et au grand public. Les objets connectés sont aussi destinés à équiper les entreprises, les organisations et les collectivités à grande échelle.

Dotés d’interfaces de communications, de connexions avec le cloud, de systèmes d’exploitation puissants, ils constituent donc autant de cibles pour les hackers, peut-être plus vulnérables que les terminaux « classiques » (ordinateurs, tablettes, smartphones…). On constate notamment dans certaines attaques récentes par déni de services que des réseaux entiers d’objets connectés (tels que des caméras de surveillance) ont été détournés et utilisés par des hackers.

Dans ce contexte, Laurent Heslault, directeur des Stratégies de Sécurité de Symantec, livre pour l’usine digitale un article abordant et démythifiant la question de la sécurité de l’internet des objets.

Il liste notamment 10 affirmations communes au sujet de l’IoT, et apporte des réponses ou des démentis. Ces affirmations sont :

  1. « la sécurité de l’iot, c’est trop compliqué »
  2. « ça ne se met pas à jour »
  3. « la sécurité coûte trop cher pour les milliards de terminaux que l’on déploie »
  4. « nous avons des structures déconnectées, des passerelles et la ségrégation de réseau pour nous protéger »
  5. « blockchain vs. pki »
  6. « les plus petits objets ne peuvent supporter une solution de sécurité puissante »
  7. « on a juste besoin que ça accélère côté éditeurs et standards »
  8. « les équipes métiers n’ont qu’à se former auprès de l’it »
  9. « nos systèmes sont bien trop complexes pour être modifiés sans causer de dégâts »
  10. « je peux m’en occuper tout seul »

Émanant d’un expert, vous apprendrez notamment dans cet article qu’il est parfaitement possible d’implanter des solutions de sécurité sur des puces de capacité de stockage très limitées, que le coût peut se réduire à quelques centimes par objet du fait des économies d’échelle, et que la sécurité doit être confiée si possible à des spécialistes et réfléchie dès la conception.

Pour en savoir plus :
lire l’article de l’usine digitale

Pour nous contacter sur ce sujet :

Vos nom et prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (facultatif)

Votre entreprise (obligatoire)

Votre demande

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?