Now Reading
Les objets connectés et le Cloud soulèvent des craintes en terme de vie privée
0

Les objets connectés et le Cloud soulèvent des craintes en terme de vie privée

by Cloud Guru18 mars 2016

La peur de voir sa vie privée menacée sur Internet est omniprésente ces dernières années compte tenu de la propension toujours croissante des fournisseurs de service Web à collecter les données de leurs utilisateurs pour les utiliser dans des campagnes marketing ou leur offrir de nouveaux services « personnalisés ».
Parallèlement au stockage de ces données de plus en plus nombreuses sur des – clouds publics ou privés – qu’elles proviennent des réseaux sociaux, d’outils de tracking ou encore  des objets connectés, les risques d’abus, de vols d’identité, ou de pertes financières deviennent une préoccupation croissante pour les utilisateurs.

Tout peut arriver

Alors qu’Internet a sans aucun doute changé la façon dont nous interagissons les uns avec les autres à travers le monde, il nous expose également à des menaces qui vont au-delà des frontières physiques et culturelles. Où que vous soyez dans le monde, vous comptez toujours sur la disponibilité de services bancaires pour gérer vos finances ou avez la possibilité de télécharger des informations personnelles sur les réseaux sociaux. Cela signifie que vous pouvez être victime d’un cybercriminel. Fraude, phishing, cyber-attaques et autres cybercrimes n’ont pas de frontières et ciblent toute personne connectée à Internet via n’importe quel type de terminal – (PC, Mac, tablette, smartphone ou tout autre objet connecté). C’est pourquoi ‘tout peut arriver’ lorsque vous êtes en ligne.

Il a par exemple déjà été prouvé que des babyphones mal réglés et des caméras IP sont vulnérables et  peuvent être piratées à distance, laissant le champ libre à n’importe qui pour vous espionner.

La paranoïa a du bon

Certaines craintes de perte de confidentialité sont en fait liées à la multiplication des objets connectés qui surveillent, suivent et diffusent en permanence des renseignements personnels dans le cloud. Alors que les avantages potentiels liés à la disponibilité de ces informations personnelles peuvent s’avérer utiles dans de nombreux cas pour faciliter certaines transactions ou services (dossiers médicaux, etc.), il existe néanmoins une part de risque.

Compte tenu du fait qu’il n’y a actuellement aucune réglementation permettant de réguler l’utilisation des données par les objets connectés – et encore moins en ce qui concerne les notions de sécurité  il est particulièrement recommandé d’être vigilant au sujet des appareils que vous achetez et de la façon dont ils diffusent vos informations.

Par exemple savoir comment les données enregistrées par votre bracelet connecté sont diffusées et qui y a accès peut aider les utilisateurs à comprendre pourquoi ils commencent à recevoir des publicités pour des cours de fitness.

Alors que le cloud a des avantages évidents en termes de coûts, de performance et de disponibilité, un grand nombre d’utilisateur expriment des inquiétudes sur le type d’informations personnelles qui transitent sur celui-ci et sur leur exploitation par des tiers.

Ces menaces sont-elles surestimées ?

Pour répondre à cela, nous vous invitons à rechercher simplement sur Internet les dernières violations de données impliquant des infrastructures cloud publiques ou privées et des objets connectés. Des millions d’utilisateurs ont ainsi vu leurs informations personnelles ou professionnelles publiées sur Internet à cause de violations de données – Ashley Madison, Office of Personnel Management et autres.

Se croire à l’abri des menaces en pensant que les prestataires de services Web et les fabricants d’objets connectés ont fait le nécessaire est une erreur qui peut avoir des répercussions graves, il est donc de la responsabilité des utilisateurs et des prestataires de faire en sorte que rien ne soit laissé au hasard quand leur vie privée est en jeu.

> Téléchargez le livre blanc Bitdefender
> Découvrez la solution sur SaaS Guru

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?