Now Reading
Mieux héberger les applications SaaS – 2
0

Mieux héberger les applications SaaS – 2

by Cloud Guru13 novembre 2013

 La première partie de cet article est lisible ici

2. L’importance de la localisation des données SaaS

Les événements de ces derniers mois concernant l’espionnage des données par certaines agences gouvernementales outre-Atlantique ont fait réfléchir de nombreuses sociétés françaises sur la localisation de leurs données gérées dans des applications SaaS.

Loin de vouloir faire du patriotisme, la question doit se poser clairement : où sont localisées vos données ?

Souvenez-vous que les données que vous confiez aux éditeurs d’applications SaaS sont VOS données d’entreprises : administratif, RH, emails, métier, etc. Elles sont critiques car elles concernent votre business mais aussi parce qu’elles concernent le business de vos clients, qui eux-mêmes souhaitent peut-être protéger leurs données et notamment empêcher leur sortie du territoire français.

Etes-vous certain que demain vos données ne seront pas déplacées sans que vous n’ayez votre mot à dire ?

Pour compléter ce point, lisez attentivement l’article d’Olivier Iteanu qui décortique le contrat d’hébergement d’Amazon Web Services « Que celui qui a lu le contrat client Amazon Web Services se lève ». Deux points sont frappants : le contrat est modifiable à la discrétion d’Amazon et Amazon s’autorise le droit de déplacer les données de ses clients sur simple notification.

Que faire face à ces problèmes de localisation des données ? Une solution est de choisir un prestataire français ou qui dispose d’une forte implantation sur le sol français (bureaux, équipes, datacenter, historique conséquent, etc.) et qui n’aura pas d’intérêt logistique ou économique à mettre hors de France les données initialement installées en France.

IBM dispose de son offre SmartCloud avec hébergement sur le territoire national à destination des entreprises et des administrations publiques.

L’offre française commence à émerger, OVH propose des solutions franco-françaises depuis quelques années.

Numergy (SFR et Bull) propose déjà une offre commerciale et Cloudwatt (Orange et Thalès) arrive avec des offres prochainement.

article_1_saas

3. Les différents modes de mise en œuvre des applications SaaS

Intéressons-nous maintenant à la mise en œuvre des applications elles-mêmes, aspect qui a également une grande importance pour le client final.

3.1 Instance dédiée

Certains éditeurs d’applications dites « SaaS » proposent de mettre votre environnement sur un serveur ou une instance dédiée.

Cela cache souvent une application non prévue pour le SaaS, par exemple vendue initialement en mode acquisition de licence. Cela s’apparente plus à ce que l’on appelle de l’ASP.

L’avantage pour l’éditeur : son application devient SaaS sans effort, du moins au niveau marketing car en réalité elle est simplement mise à disposition sur Internet et exploitée ainsi. Ajoutez un tarif mensuel élastique en fonction du nombre d’utilisateur ou de tout autre critère et le tour est joué, l’offre SaaS est née !

Quid de la haute disponibilité ? Que se passe-t-il quand un problème survient ? Le service est simplement coupé le temps de réparer ou changer de serveur, recharger un backup tant bien que mal. Ce n’est pas du SaaS. Le client final se voit proposer un service qui correspond à de la maintenance d’application par l’éditeur lui-même.

Dans le prolongement, les montées de version sont un véritable casse-tête. Vous avez 200 clients ? Vous allez faire 200 fois les opérations techniques, autant dire que vous allez minimiser ces opérations car elles sont chronophages et demandent une préparation hors du commun.

3.2 Regroupement des données de tous les clients dans un seul et même espace

Certaines applications SaaS stockent toutes les données de tous leurs clients dans un seul et même espace. Chaque donnée se voit affectée d’une étiquette indiquant son appartenance au client.

Cette solution a pour avantage de minimiser la maintenance ou les opérations de montée de version pour l’éditeur de la solution SaaS : une seule base de données à gérer pour les opérations de sauvegarde et de montée de version.

Les problèmes commencent quand il s’agit de restaurer les données d’un seul client.

Les problèmes continuent en cas de bug applicatif qui pourrait mélanger les données de plusieurs clients qui n’avaient rien demandés. La confidentialité alors promise aux clients est alors tout simplement réduite à néant.

3.3 Un espace de stockage pour chaque client

La solution la plus intéressante pour les clients finaux est d’avoir un espace de stockage dédié à ses données.

L’éditeur SaaS exploite une version de son application qui est utilisée par tous les clients, mais des données bien séparées et stockées à part.

L’étanchéité entre les données de chaque client ainsi proposée permet le respect de la confidentialité.

Les sauvegardes sont également compartimentées et la restauration est simplifiée, et rendue possible client par client.

Rappelons que le SaaS en mode B to B ne s’apparente pas à Facebook, mais bien à du stockage et de la mise à disposition de données d’entreprise sensibles et confidentielles.

4. Conclusion

Décider d’utiliser des applications SaaS dans son entreprise nécessite de vraiment s’intéresser aux modes de mise en œuvre de ces mêmes applications. Nous l’avons vu, il y a des différences qui ont leur importance.

L’éditeur SaaS doit pouvoir décrire clairement ses choix. Il doit être en mesure de les justifier et de prouver sa maîtrise technique des différents événements qui peuvent survenir pendant la vie de l’application.

Il doit également expliquer où seront localisées vos données et garantir qu’elles n’en bougeront pas sans votre accord.

Enfin il doit être capable de prouver qu’il a mis en œuvre les moyens nécessaires pour garantir la confidentialité et l’isolement des données de chaque client.

Nicolas Saillet
Directeur associé chez Veryswing (éditeur de VSActivity), expert dans les infrastructure techniques orientées Cloud et SaaS, Nicolas a été associé au sein de plusieurs cabinets de conseil IT. Son expérience dans le monde des services IT et sa connaissance des environnements techniques l’ont naturellement amenés à se tourner vers l’édition de logiciels délivrés en mode SaaS.

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?