Now Reading
Loic Simon nous livre un retour sur ses prédictions SaaS et Cloud pour 2011
1

Loic Simon nous livre un retour sur ses prédictions SaaS et Cloud pour 2011

by Cloud Guru24 novembre 2011

Comme la fin d’année approche, je revisite mes prévisions pour 2011, faites fin décembre 2010. Ma position d’animateur du Club Alliances me permettait déjà d’anticiper une certaine évolution de l’écosystème SaaS et Cloud français.

En rouge [mauvaises prédictions] et en vert [bonnes?], voici mes commentaires sur mes « 6 plus 6 » prédictions pour cette année 2011:

2011 ne sera pas encore l’année où… 

  1. La majorité des intégrateurs d’infrastructures, des revendeurs, des VARS, des grossistes et de leurs « Channel Account Managers » deviendront des experts du Cloud! –> La majorité font leur « coming out  » Cloud cette année, mais sont loin d’être devenus des experts!
  2. Les questions de sécurité, de confidentialité et de « compliance » ne seront plus l’objection tarte à la crème des vendeurs et, par ricochet, de leurs clients. –> Yep, toujours là, la tarte.
  3. Les offres « Canada Dry » et « Cloud Washing » seront toutes remplacées par de vrais services Cloud partagés, multi-locataires, élastiques, self-service, payés à l’usage, accessibles par internet au travers d’interfaces utilisateur standards et dotés d’API ouverts! –> Le Cloud Canada Dry coule à flot, notamment chez les « Hébergeurs/Infogéreurs » [qui mettent le terme « Cloud » derrière leurs offres traditionnelles d’infogérance et d’externalisation d’infrastructures]. Les constructeurs, dont IBM repackagent et renomment leurs produits avec le mot « Cloud » dedans [mais là, le « Cloud Washing » est pertinent car ces produits sont effectivement des« fondations » pour le Cloud]
  4. Les départements Marketing auront pris la mesure de la vraie valeur du SaaS et du Cloud pour le Business et la partageront au travers de réseaux et médias sociaux! –> Voir mes prédictions Marketing pour 2011, elles sont « spot on »…
  5. Les ateliers sur « Le Cloud Computing pour les N…ouveaux » ou « le Business Model SaaS » ne seront plus au programme du 6ème Forum SaaS et Cloud IBM [9 février !] –> … ni même du8ème Forum du Club Cloud des Partenaires , le 22 novembre!  
  6. Le Club Alliances verra sa mission d’incubateur SaaS et Cloud devenir obsolète! –> les Editeurs sont désormais en grande majorité tournés vers le SaaS, mais, au travers du Club Cloud des Partenaires, nous continuons notre mission d’incubation pour l’ensemble de l’Ecosystème Cloud, dont les intégrateurs, les revendeurs, les SSII, les hébergeurs, les VADs…

Par contre, dans le Tsunami SaaS et Cloud 2011, 

  1. SaaS et ERP seront liés dans beaucoup plus de communiqués de presse, de présentations, d’articles, de blogs… Suivez l’actualité Cloud de SAP [à l’évidence], de Sage, d’Infor, de Lawson, de Cegid, de Microsoft et d’une myriade d’autres éditeurs et intégrateurs ERP! –> Clairement, la voie de l’ERP en SaaS/Cloud est toute traçée, et tant les « pure players » tels que NetSuite et Workday que les « incumbent ISV » tels que Infor [qui a racheté Lawson], SAP ou Microsoft commencent à jouer des coudes. Suivez @SLaaS sur Twitter ou le blog de SaaS-Guru pour suivre l’actualité de l’ERP et ds Solutions métier en mode SaaS/Cloud
  2. PaaS [Platform as a Service] sera LE champ de bataille d’un grand nombre de fournisseurs Cloud! –> En fait, ça a démarré [voir les annonces d’IBM du 12 octobre], mais ce ne sera vraiment LE champ de bataille que en 2012.
  3. BPaaS [Business Process as a Service], Information as a Service, Content as a Service, Data as a Service et autres « Cloud Business Services » feront émerger de nouveaux Canaux Verticauxdont la proposition de valeur « business » bouleversera les positions établies! –> Un peu plus lent que prévu.
  4. Poussés par les fournisseurs, les consultants et leurs Directions Générales, les DSI vont vraiment commencer à déployer des services Cloud et expérimenteront, souvent dans la douleur, le véritable Tsunami du Cloud Computing pour les Services Informatiques :L’industrialisation! –> Connaissons-nous encore un DSI digne de ce nom qui n’engage pas au moins un pilote, un POC… Cloud ? [en fait, je n’ai pas encore de « chiffres » pour en être totalement sûr!] 
  5. IBM fera son vrai « Coming Out » Cloud en direction du Mid Market et de ses partenaires commerciaux, avec des Services et composants Cloud « Channel Ready » et de plus en plus de communication ou d’initiatives co-marketing orientées Cloud! –> Vous en doutez ? Allez sur le blog que j’ai créé pour le « Catalogue du Club Cloud des Partenaires« , venez au « Forum du Club Cloud de Partenaires » le 22 novembre, dans le cadre de Partner VIP!
  6. Le Club Alliances continuera de s’adapter et d’attirer les éditeurs désireux de développer leur business SaaS « powered by IBM », mais aussi de plus en plus d’intégrateurs et de VARS à la recherche d’un modèle de business SaaS / Cloud profitable! –> A tel point que nous avons créé le Club Cloud des Partenaires pour accueillir l’ensemble de l’écosystème Cloud [en repositionnant les outils web du Club Alliances vers les clients finaux.]

Alors, quelles sont vos réflexions sur l’évolution 2011 du « Tsunami » SaaS et Cloud ?

 

L’avis de Best’Ware

Je tiens à saluer l’audace de Loic pour avoir formaliser fin 2010 « 6 plus 6 prédictions » pour le cloud en 2011 et son honnêteté pour y revenir 1 an après. Au final les prédictions pour « 2011 ne sera pas » auront été plus justes que « 2011 sera ». La leçon à retenir est probablement que le Cloud étant avant tout un nouveau mode de consommation, la demande vient d’abord du marché.

Pourquoi par exemple un infogéreur devrait s’équiper là tout de suite d’un outil de provisionning ultra-automatique quand le client se contente d’un délai d’une demi-journée, voir d’une journée…. d’où cette prolifération d’offres « Canada Dry » et « Cloud Washing » pour reprendre les termes de Loic

Ce que je constate, par contre, avec plaisir, c’est une réelle accélération depuis 3 mois des sollicitations pro-actives des partenaires Best’Ware et la réunion démarre toujours par : » parce que mon Client m’a demandé si j’avais la même proposition en mode Cloud / Saas »

Marie-Paule Lopez – Cloud Leader – Best’Ware

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru
1 Comments
  • 24 novembre 2011 at 18 h 51 min

    @Marie-Paule,

    Il est effectivement plus facile de prévoir ce qui ne se passera pas [encore] que la vitesse avec laquelle le PaaS ou les « Vertical Channels » vont se déployer!

    En attendant, le Cloud Canada Dry coule désormais à flot chez les hébergeurs/infogéreurs [les éditeurs ont montré la voie] et le « Cloud Washing » des constructeurs lave plus Cloud leurs configurations de référence « prêtes pour le Cloud ».

    Gardons bien les pieds sur terre avant de faire de nouvelles prédictions pour 2012 avec nos têtes au dessus des nuages!

    Bonne fin d’année à tous les [futurs] Cloud…Builders, Solution Providers, Application Providers, Infrastructure Providers, Technology Providers….

Vous souhaitez réagir sur cet article ?