Now Reading
Loi de Moore = Cloud Computing
0

Loi de Moore = Cloud Computing

by Cloud Guru5 mars 2013

Vous connaissez sans doute la fameuse Loi de Moore.
Elle conditionne l’évolution constante du marché du silicium et des microprocesseurs, voire même de toute l’industrie informatique. Sans remettre en cause la véracité de ce concept, ou bien encore se poser la question de son exactitude à terme, force est de constater que les lois empiriques décrites par Moore nous offrent un éclairage plus qu’intéressant sur le Cloud Computing.

article1_1

Comprenez bien que nous sommes aujourd’hui entrés dans une ère d’abondance, comme l’écrit Chris Anderson dans son ouvrage « Free ! ». Les ressources informatiques (fondements du Cloud Computing) que sont la bande passante, le stockage et la puissance de calcul doublent leurs limites tous les 18 mois pour un prix deux fois moins élevé.

Une industrie d’abondance

De quoi répondre à la demande croissante de ressources informatiques, mais surtout d’accroître les revenus d’un marché en expansion toujours plus rapide et d’en réduire le prix d’acquisition pour les clients.
Nous allons tendre, de plus en plus, vers l’infini et le zéro.

Regardez les tarifications d’un Amazon Web Services. Ils se sont permis de les baisser 23 fois depuis 2006 et la tendance devrait continuer, encore et encore. Historiquement, cette offre est issue du gaspillage que permet l’abondance : que faire de ses ressources informatiques inutilisées, si ce n’est les revendre à son voisin ?

Car finalement, le Cloud Computing est une démarche, qui outre ses spécificités techniques, rend accessible à n’importe qui ces ressources abondantes et quasi infinies.

Le cas de la messagerie est étonnant de vérité. Qui payerait encore pour avoir une boite mail personnelle ? Personne ! La question que l’on pourrait donc se poser est de savoir combien de temps payerons-nous encore nos boites mails professionnelles ?

Reste à attendre une entreprise qui le permettra et redéfinira le marché, trouvant un « business model » qui puisse nous permettre d’accéder gratuitement à des outils aujourd’hui payants. Les ventes actuelles ne s’appuient que sur la volonté des entreprises de s’assurer d’un service contractuel professionnel, appuyé par une démarche différente de celle proposée au grand public. Le verrou ne demande donc qu’à voler en éclats.

article1_2

Où va-t-on, donc ? L’abondance promet un Cloud toujours plus puissant et moins cher, et devrait réaliser la vision de Nicholas Carr dans The Big Switch, qui comparait l’informatique à l’électricité. Vous risquez donc, bien avant de pouvoir souffler, de voir cette grande idée se réaliser, l’informatique devenant une ressource ne nécessitant rien d’autre qu’un bouton On/Off.

Alexis Blandin
Alexis Blandin est responsable du pôle Cloud chez Synergie Informatique. Consultant Social Collaboration & Cloud, Alexis est spécialiste des questions touchant à la collaboration d’entreprise interne / externe et la productivité liée aux NTIC. Parallèlement, il anime le blog 11heure.

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?