Now Reading
L’informatique hybride transforme le rôle des services informatiques
0

L’informatique hybride transforme le rôle des services informatiques

by Cloud Guru18 avril 2012

Traduction française d’un article basé sur une étude publiée par Gartner.

L’informatique hybride transforme les architectures informatiques et le rôle même de l’informatique, déclare la société d’études Gartner. L’informatique hybride est le résultat de la combinaison de services internes et externes, généralement un mélange de clouds privés (internes) et publics (externes), tourné vers la réalisation d’un résultat économique.

Dans le rapport spécial de Gartner, « L’informatique hybride : comment les services clouds internes et externes transforment l’informatique », les analystes ont expliqué que l’informatique hybride repose sur des nouvelles technologies pour connecter des clouds, des approches sophistiquées pour classer des données et des identités, et des « service-oriented architecture » (SOA) ce qui annonce des changements importants pour les professionnels de l’informatique.

« Plusieurs structures ont désormais dépassé le stade de la définition du cloud computing et testent des architectures cloud au sein et à l’extérieur de l’entreprise et au fil du temps, le cloud deviendra simplement une des façons de « faire » de l’informatique, et les traitements de l’informatique se feront dans des environnements informatiques internes/externes hybrides » a déclaré Chris Howard, Vice-Président chez Gartner. « En conséquence, le rôle traditionnel du professionnel de l’informatique dans l’entreprise change et devient pluri-disciplinaire. Un modèle informatique hybride nécessite des experts internes et externes pour supporter des actifs métier de l’entreprise. »

Le modèle économique du Cloud Computing – la capacité à rapidement provisionner des services informatiques sans la nécessité de réaliser d’importants investissements en capital – attire les dirigeants qui ont une approche plutôt financière de leur entreprise. Les présidents et directeurs informatiques  mettent la pression sur les organisations informatiques pour qu’elles réduisent leurs coûts en utilisant les services d’un fournisseur de Cloud. Cependant lorsque les organisations informatiques enquêtent sur les services Cloud potentiels, la volatilité du marché révèle que tous les services Cloud ne sont pas équivalents.

« Les organisations informatiques déclinent une stratégie « Adopte et Déploie » pour répondre aux besoins de leurs clients internes »  a dit Mr Howard. « Plusieurs d’entre elles adoptent un  cloud computing public pour des applications informatiques non critiques, comme le développement ou le test d’applications, ou pour des applications clés en mains en mode SaaS (Software as a Service) comme, Web Analytics ou CRM qui peuvent remplacer des applications internes et en faciliter l’accès aux salariés mobiles.

Pour des applications et données critiques, les organisations informatiques n’ont pas adopté le Cloud Computing public aussi rapidement. Parmi elles, nombreuses sont celles qui ont découvert que les fournisseurs de services Clouds publics ne peuvent pas atteindre les niveaux de sécurité demandés ni ne peuvent intégrer les processus de management de l’entreprise ni garantir la disponibilité indispensables pour héberger des applications critiques. En conséquence, les organisations continuent à être propriétaires et à gérer des services informatiques internes qui hébergent des applications et des données critiques.

Le Cloud Public a, cependant, influencé le comportement des clients internes. A cause de la croissance continue des clouds publics, plusieurs directions et clients internes des entreprises ont utilisé et se sont accoutumés à utiliser l’informatique comme un service et ont bâti des processus métier et des budgets tout en pensant Cloud Computing. Désormais ces clients demandent aux organisations informatiques de construire des clouds privés internes qui non seulement hébergent les applications critiques, mais qui offrent également un modèle de consommation de l’informatique en self-service, rapidement provisionné et transparent.

« Les Directions informatiques qui ne répondent pas à cette demande, courent le risque de voir leurs clients internes passer outre et consommer des services informatiques des Clouds externes, mettant ainsi l’entreprise face à un risque plus important »  a ajouté Mr Howard. « Ces directions réalisent qu’elles sont non seulement en compétition avec le modèle de consommation du Cloud Public, mais qu’elles doivent aussi servir d’intermédiaire entre leurs clients internes et tous les services informatiques  – internes ou externes – existants. »

Les organisations informatiques deviennent les fournisseurs d’une sélection de services informatiques qui sont hébergés partiellement en interne et partiellement en externe – une architecture informatique hybride. En jouant les intermédiaires, celles ci peuvent offrir à leurs clients internes; le prix, la capacité et la rapidité à provisionner du Cloud Public tout en maintenant la sécurité et la gouvernance que demande l’entreprise et en réduisant les coûts informatiques.

Ce modèle remet en cause les pratiques établies par les directions informatiques et les modèles économiques des acteurs traditionnels du marché de l’informatique. Gartner pense que la plupart des entreprises vont maintenir une sélection prioritaire de fournisseurs (cloud et non cloud); complétée par un eco-système de sociétés spécialisées qui livreront des solutions choisies.

« L’informatique hybride est la nouvelle informatique et elle est là pour durer. Alors que le marché du Cloud mûrit, les organisations informatiques doivent adopter une stratégie d’informatique hybride qui non seulement, construit des clouds internes pour héberger les services informatiques critiques en compétition avec les fournisseurs de Clouds Publics, mais aussi utilise les Clouds externes pour héberger les services  et données jugées non critiques, pour augmenter la capacité de traitement interne et en démultiplier l’agilité a conclu Mr Howard. « L’informatique hybride crée une symétrie entre l’informatique interne et externe qui obligera toutes les organisations à évoluer dans les années à venir. »

> Voir l’article original sur le site de Gartner

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?