Now Reading
Les britaniques réfléchissent au « Cloud first »
0

Les britaniques réfléchissent au « Cloud first »

by Cloud Guru28 mars 2013

Le Mag IT reprend une information parue dans ComputerWeekly. Selon cette source, le gouvernement anglais travaille à la mise en oeuvre d’une politique imposant aux administrations anglaises de privilégier le cloud dans leurs dépenses IT. Extraits :

Le cabinet du Premier Ministre britannique s’apprête à créer une politique publique du «Cloud First», obligeant les départements et ministères à considérer les services de cloud publics comme leur principal canal de dépenses IT.
S’exprimant à l’occasion d’une table ronde organisée par Salesforce, Denise McDonagh, en charge du programme de cloud gouvernemental G-Cloud, a affirmé que « tout le monde s’accorde sur le fait que nous devrions mettre en place une politique publique privilégiant le cloud. Une politique dite Cloud-first constitue un outil essentiel pour faire évoluer les pratiques du gouvernement vers l’achat de services de commodités. »

McDonagh n’a certes pas donné de calendrier, quant à la mise en place d’une telle politique, mais a soutenu que le « Cabinet Office » y travaillait actuellement.
La considération des services Cloud fait déjà parti des critères auxquels les ministères doivent se plier avant de se voir valider leurs demandes d’investissements en IT par les autorités centrales du Cabinet Office.

Le Gouvernement s’est fixé comme objectif que 50% de l’ensemble des dépenses IT passent par le G-Cloud d’ici à 2015. Jusqu’alors, environ 7 millions de livres sterling sur la totalité des dépenses IT du gouvernement (un budget de plusieurs milliards de pounds) a transité via ce programme. Mais McDonagh précise que cette somme est bien plus élevée si l’on prend en compte les dépenses non encore facturées et les commandes en cours. « Au Home Office [le ministère chargé notamment de la sécurité publique, l’équivalent du ministère de l’Intérieur, Ndlr ], quelque 6 millions de livres ont été investis sur le G-cloud cette année », affirme-t-elle. « Nous sommes submergés de propositions par les entreprises qui souhaitent nous aider dans notre migration vers le G-Cloud. Nous avons aujourd’hui encore des obligations avec les contrats en place, la plupart qualifiés par Francis Maude , le ministre du Cabinet Office, de membre de « l’oligopole ». Mais ceux-là arriveront à terme en 2014 / 2015. Et à partir de là, nous assisterons à la mise en place de plus petits contrats. Je considère qu’avec le Cloud, nous pouvons réaliser entre 50 % et 90% d’économies, pour ce qui est de notre coût total de possession (TCO) […]

Pour en savoir plus :
> l’article du Mag IT

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?