Now Reading
L’Ecosystème Cloud Computing
0

L’Ecosystème Cloud Computing

by Cloud Guru8 avril 2013

Partie 1 – Les Fournisseurs de Ressources

Introduction

Si on place le début de l’ère du Cloud Computing vers les années 2006 – 2007 (émergence du terme Cloud, premiers Cloud publics, publication de la terminologie NIST), on peut considérer que l’écosystème Cloud tel que nous le connaissons aujourd’hui aura évolué durant une période de 6 années. Des marchés disruptifs ont été créés, des projets ont échoué, d’autres ont été couronnés de succès, des start-up ont innové, d’autre ont été rachetées, des consolidations ont eu lieu. Les contraintes économiques et technologiques ont petit à petit structuré des chaînes de valeurs.

Après ces années d’évolution, cet écosystème Cloud présente des points de convergence et se structure en un modèle (typologie et relation) qu’il vaut la peine d’identifier et d’adopter. Un modèle structurant est intéressant à plusieurs titres :

  • Il permet de secouer les mythes, incohérences et incompréhensions qui s’accumulent autour du terme « Cloud » et des sempiternelles « couches » IaaS / PaaS / SaaS
  • Il permet d’identifier une architecture cible pour une entreprise et de délivrer un message cohérent aux exécutifs
  • Il permet d’effectuer une analyse compétitive plus fine et de faire des comparaisons pertinentes
  • Il permet d’identifier clairement les valeurs business des différents composants

Dans cet article, je vais présenter un modèle qui va couvrir ce qu’on désigne couramment par IaaS et PaaS. Les services de type SaaS sont de nature différente et leur genèse est bien antérieure à 2006 ; ils trouvent leur source dans les services managés, les « service bureau » ou les ASP (Application Service Provider).

Ce modèle est un modèle de Service (à la SOA). Les services s’articulent en 3 catégories qui sont :

  • Fournisseurs de Ressources (FR)
  • Cloud Management Service
  • Automatisations de Service Métier

Dans ce premier article d’une série de 3, je vais présenter les Fournisseurs de Ressources qui sont à la base du modèle.

Fournisseur de Ressources (FR)

Un FR délivre un service de type IaaS (Serveur, Stockage, Réseau). Un FR est défini par son API (et cela inclut les caractéristiques, prix et SLA associés). Aujourd’hui, il existe plusieurs dizaines d’API à ce niveau et ceci malgré plusieurs tentatives de standardisation (CIMI, OCCI) et malgré une API majoritaire qui est EC2. Mais les sémantiques de ces API sont suffisamment similaires et permettent de s’affranchir de ces contrariétés (voir jclouds ou deltacloud).

Un FR peut être privé (par exemple un déploiement OpenStack dans un data center privé) ou public (par exemple Amazon, IBM SmartCloud, Google Compute Engine, etc…). Dans le futur, un FR peut aussi prendre la forme d’une place de marché qui permet de négocier des ressources au meilleur prix (voir SpotCloud, ComputeNext).

Les FR en Entreprise

article1_2Les FR seront les vecteurs des stratégies d’approvisionnement d’infrastructure dans les Entreprises. Pour une Entreprise donnée, plusieurs FR fourniront les ressources primaires de l’IT et ce nombre de FR sera potentiellement élevé. Il y aura plusieurs FR privés parce que les centres de données sont souvent multiples et dispersés géographiquement, parce que plusieurs technologies vont coexister (43% des entreprises ont plus de 3 technologies d’hyperviseur – Source : Forrester, 2012) et parce que plusieurs vendeurs de solutions IT  et intégrateurs devront sans doute coexister avec des solutions déployées différentes. Par exemple, on peut considérer au sein d’une même Entreprise un FR à base de VBlock déployé initialement pour le département de test, un FR à base de Système IBM PureApplication pour déployer des applicatifs opérationnels, et un environnement OpenStack déployé originellement par le département scientifique. Créés tactiquement pour des usages uniques, ces silos devront être fédérés dans une vision stratégique qui va amener l’Entreprise à optimiser son Cloud.

Parallèlement, il y aura plusieurs FR publics, car s’il est toujours prudent d’avoir plusieurs fournisseurs il est aussi évident que les caractéristiques recherchées peuvent être très variées. Les prix, la flexibilité et la maturité des offres de FR public vont petit à petit les rendre incontournables d’autant plus que la demande de puissance de calcul et de stockage augmente fortement (et pas forcément de façon linéaire ou prévisible).  Aujourd’hui même, le phénomène de « Shadow IT » (utilisation de Cloud public directement par les entités business et dont le contrôle échappe à la direction technique) affecte une majorité d’Entreprises et pointe bien l’inéluctabilité de l’usage des FR publics.

article1_1

Cycle de vie des FR en Entreprise

Enfin, pour compléter le tableau, il est utile de remarquer que la répartition de ces FR va changer au cours du temps avec des cycles de vie différents et indépendants des usages. En effet, en ce qui concerne les FR privés,  les  acquisitions, phases de consolidations et réorganisations vont se succéder au cours de la vie de l’Entreprise, impactant de ce fait la topologie des centres de données. De la même manière, les FR externes seront toujours sujet à la compétition et les entreprises vont les réévaluer à intervalle régulier (en termes de prix, SLA, pérennité, etc…). Plus globalement, il est aussi raisonnable de penser que la proportion privé/public va progressivement diminuer au cours du temps et ceci pour toutes les Entreprises.

Dans ce contexte, il est nécessaire d’adopter une stratégie qui consiste à découpler tout investissement dans des systèmes ou processus qui utilisent ces FR de manière à minimiser l’impact de tout changement (inévitable) dans la répartition et l’identité des FR privés et publics.

Marché des FR

Les FR sont destinés à devenir un marché de volume avec de faibles marges. En volume, le marché est en croissance exponentielle (par comparaison, la croissance du marché SaaS est quasiment linéaire). L’écosystème Cloud ne s’y est pas trompé, et l’année 2012 a vu une grande activité dans cette catégorie avec l’émergence de nouveaux acteurs tels que Google (Google Compute), Microsoft (Azure, qui après une offre PaaS aux résultats décevants offre dorénavant des ressources « simples »), HP (HP Cloud). Ces nouveaux acteurs ont engagé la bataille sur les prix avec Amazon et Rackspace, pour le plus grand bonheur des Entreprises.

Peut-être la déclinaison de la loi de Moore dans le domaine des FR serait :

« Le nombre de Mips/dollar disponible sur le Cloud sera divisé par deux tous les 2 ans »

Gérard Richter
Gérard est un ‘Consultant Cloud’ dans l’entité ‘Cloud Center for Industries’ au Business Center de La Gaude. Dans ce rôle, il intervient lors de visites de clients et lors de sessions d’éducation des forces de vente. Une des particularités du ‘ Cloud Center for Industries ‘ est d’identifier les particularités du Cloud par type d’industrie et de proposer à nos clients des démonstrations qui illustrent des cas d’usage métier.
Précédemment, Gérard a dirigé un service de R&D chez Lucent Technologies puis travaillé en tant que consultant Cloud pour BT.

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?