Now Reading
L’Ecosystème Cloud Computing – 2
0

L’Ecosystème Cloud Computing – 2

by Cloud Guru22 avril 2013

Partie 2 : Les Automatisations de Services Métiers

Le premier article de cette série a présenté la catégorie des Fournisseurs de Ressources, qui est à la base du modèle proposé de l’écosystème Cloud qui s’articule en :

  • Fournisseurs de Ressources (FR)
  • Cloud Management Service
  • Automatisations de Services Métiers

Cet article va présenter l’Automatisation de Services Métiers, avant de conclure dans un 3eme article avec le Cloud Management.

Automatisation des services métiers (ASM)

Après la présentation des FR, intéressons-nous à la question suivante: quels seront les clients de ces FR ?

De toute évidence, des architectes systèmes vont avoir accès à ces ressources au travers d’un portail. C’est le modèle IaaS de base dans lequel un administrateur est capable de commander une machine virtuelle en quelques clics de souris. Il est cependant illusoire de croire qu’une vaste majorité des collaborateurs dans une entreprise va souhaiter accéder à ce service brut. Car cet accès nécessite des connaissances IT que l’utilisateur métier ne maitrise pas, et que ce dernier n’a absolument aucun intérêt à acquérir. Les utilisateurs métiers veulent des solutions métiers : soit des solutions existantes, mais qui ont été modifiées pour offrir plus de flexibilité grâce au Cloud, soit des solutions nouvelles et innovantes.

L’analyse de l’écosystème existant nous montre que les vrais « clients » des FR seront des clients logiciels qui vont se connecter aux API du Cloud pour offrir aux utilisateurs intermédiaires ou finaux des services à valeur ajoutée. Citons de manière non exhaustive et de façon non ordonnée :

  • Des outils d’intégration continue qui vont se connecter aux FR, pour gérer automatiquement des machines de « build » et des machines de test.
  • Des containeurs d’application, qui vont se connecter au Cloud pour déployer leur logique métier et autogérer la montée en charge ou la haute disponibilité. Le Cloud va révolutionner les serveurs d’application, dans la mesure où ce ne sera plus un simple middleware mais un orchestrateur qui va gérer de lui-même l’infrastructure.
  • Des outils de test de performance, qui vont s’appuyer sur les FR pour déployer des dizaines d’injecteurs pour simuler des charges à l’échelle.
  • Des gestionnaires HPC (High Performance Computing) qui vont s’appuyer sur les FR à ressources illimitées et flexibles plutôt que de rivaliser d’ingéniosité pour optimiser un cluster fixe.
  • Des systèmes d’analytique, qui vont déployer de manière automatique des clusters Hadoop quand ce sera nécessaire et à la taille nécessaire.
  • Des systèmes performants et économiquement viables de reprise sur erreur en cas de désastre majeur
  • Des containers SaaS qui vont permettre de gérer la charge d’une solution multi-tenante sur les FR
  • Des systèmes PaaS (au sens originel de l’acronyme) qui permettent aux développeurs de déployer leur code sans se soucier des aspects opérationnels
  • Des systèmes de gestion de topologie applicative (les fameux « pattern ») qui permettent de décrire des applications complexes et de les déployer en un clic.
  • Des bases de données NoSQL dont la montée en volume se fait sans heurts et sans impact sur la performance.

article2_1ASM Public et Privé

Ces composants ASM vont être déclinés sous la forme de service public (à la demande) ou sous forme de   composants logiciels que les entreprises vont déployer en privé. Je vais illustrer ce niveau avec plusieurs exemples réels à la fin de cet article. Il va sans dire que ce domaine est celui qui va légitimer le Cloud, car c’est celui qui va abstraire la complexité aux utilisateurs métiers pour valoriser les valeurs du Cloud qui sont :

  • Ressources illimitées (ou presque)
  • Accès rapide
  • Facturation à l’usage

La communauté IT est très active dans ce domaine, et l’innovation s’accélère au fur et à mesure que les acteurs comprennent comment utiliser les APIs des FR pour simplifier et accélérer ce qui était précédemment compliqué et lent.

Pour être complet, signalons que ces composants ASM forment un ensemble de services qui peuvent être combinés entre eux. Par exemple, un service PaaS peut s’appuyer sur des services d’automatisation des opérations (par exemple un moteur de pattern). Dans une structuration plus fine, on peut distinguer :

  • Des services « horizontaux » (Patterns, système d’orchestration, services partagés)
  • Et des services « verticaux » pouvant ou non s’appuyer sur les services horizontaux.

Evolution

Il est à noter que certaines entreprises construisent elles-mêmes ces systèmes, car elles ne trouvent pas sur le marché les solutions qui leur conviennent. Par exemple, Netflix – leader VOD aux US – développe ses propres logiciels d’automatisation au-dessus d’Amazon pour les opérations de maintenance, montée en charge et résilience ainsi que leurs systèmes d’analytique (voir Asgard ). Grace à cette automatisation, Netflix gère son business de plus de 1 milliard de dollars entièrement sur un Cloud public et poursuit son internationalisation. Netflix atteint des niveaux de résilience et de performance tout à fait remarquable grâce à ses propres logiciels. Pour la petite histoire, Netflix a inventé un automate qui « tue » aléatoirement des machines opérationnelles plusieurs fois par jour pour bien tester la résilience de l’ensemble.

Tous ces systèmes seront nombreux en Entreprise et vont à terme générer un volume de requêtes sur les API des FR bien supérieur aux requêtes humaines générées au travers de l’interface IaaS.

Gérard Richter
Gérard est un ‘Consultant Cloud’ dans l’entité ‘Cloud Center for Industries’ au Business Center de La Gaude. Dans ce rôle, il intervient lors de visites de clients et lors de sessions d’éducation des forces de vente. Une des particularités du ‘ Cloud Center for Industries ‘ est d’identifier les particularités du Cloud par type d’industrie et de proposer à nos clients des démonstrations qui illustrent des cas d’usage métier.
Précédemment, Gérard a dirigé un service de R&D chez Lucent Technologies puis travaillé en tant que consultant Cloud pour BT.

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?