Now Reading
Interview : Synergie Informatique et le Cloud
0

Interview : Synergie Informatique et le Cloud

by Cloud Guru2 avril 2013

Dans le cadre de la préparation du livre blanc de Best’Ware « Parlons Cloud », nous nous sommes entretenus avec un certain nombre de dirigeants de société de services informatiques qui ont intégré le Cloud à leur pratique.  Ils nous font part sans langue de bois de leurs premiers retours d’expérience mais aussi des difficultés et des freins rencontrés et surtout de leur vision d’avenir autour du Cloud.
Cette série commence avec l’interview de Laurent Piquemal, CEO de Synergie Informatique.

Thierry BAYON : Bonjour Laurent PIQUEMAL, Vous êtes Gérant de Synergie Informatique. Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre société ?

Laurent PIQUEMAL (LP) :

Synergie Informatique est une société  créée en 1996 spécialisée à l’origine sur la messagerie IBM Lotus et sur le concept de collaboration autour de la suite Domino. Nous avons très tôt développé des compétences fortes en gestion de projets collaboratifs étendus et maîtrise des workflows. En 2007, nous sommes devenus partenaire Microsoft et avons acquis des compétences sur Exchange  et SharePoint.

Le dernier tournant fort de notre histoire a eu lieu en 2010 lorsque j’ai assisté à une présentation chez Best’Ware sur le Cloud Computing qui eut un effet « électrochoc » et m’a amené à  repenser l’avenir de sa société.

TB : Quels services proposez-vous aujourd’hui et qu’est ce qui a changé chez vous d’un point de vue organisationnel ?

LP : Immédiatement nous nous sommes posés la question de l’offre de services que nous allions devoir concevoir et des compétences nouvelles à parfaitement maitriser afin d’accompagner cette révolution informatique. Il nous a fallu bien comprendre les enjeux liés aux problématiques d’externalisation et à l’accompagnement au changement des utilisateurs. Un nouveau pôle dédié aux solutions Cloud a donc été créé. Il est piloté par Alexis Blandin, consultant Social Business et Cloud.

Dans un second temps, nous avons conçu des offres  « tout-en–un » dénommée ‘Synergie Collaboration’. Ces packages comprennent des solutions Cloud (messagerie, collaboration, webconférence) et des services de gestion de projets, d’accompagnement et d’aide aux utilisateurs adaptés aux PME PMI lors de phase pilote/maquettage et lors de projet et de mise en production. A ce jour, nous avons réalisé des projets et des pilotes mais nombre d’entreprises demeurent frileuses en raison de problématiques de confidentialité et de sécurité. Ce qui est particulièrement important dans le monde industriel  et dans la santé, secteurs dans lesquels nous sommes très présents.

La frilosité des entreprises est également imputable aux équipes internes de nos clients qui se sentent parfois démunis face aux nouveaux enjeux liés aux usages et pratiques de l’informatique dans les nuages.

C’est pourquoi nous sensibilisons nos clients à ces technologies et sur l’émergence de nouveaux métiers – le Community Manager ou le Web/Platform Master ainsi que sur les besoins de leurs utilisateurs (BYOD, productivité, RSE…).

Un paradoxe subsiste : pour leurs besoins personnels les utilisateurs sont souvent très versés vers l’Internet et les Réseaux Sociaux mais leurs usages en entreprise demeurent assez conservateurs. Rompre avec les habitudes est compliqué.  Il est certain que les entreprises veulent de moins en moins gérer les serveurs d’emails et désirent se recentrer sur leurs métiers. Ils attendent de Synergie Informatique des solutions logicielles adaptées, de bonnes pratiques… pour opérer une transition en douceur.

Nous animons donc des ateliers et des communautés, proposons des trucs et astuces et plus généralement sensibilisons le marché.

On constate cependant qu’il y a encore quelques différences fonctionnelles et techniques entre les solutions « on-premise » et le online. Une amélioration sur les outils reste à faire mais c’est en bonne voie.

TB : Quels sont les retours d’expérience les plus significatifs des clients qui sont passés au Cloud ?

LP : Nos clients « Cloud » utilisent principalement les fonctionnalités de collaboration étendue pour travailler en externe avec des fournisseurs, sous-traitants ou en commission sur des projets. Ils ouvrent et gèrent très facilement des accès aux clients et partenaires, travaillent en mode collaboratif ce qui a aussi pour vertu de favoriser l’innovation tout en garantissant une imperméabilité entre leurs solutions internes et externes.

Un  de nos clients utilise sa plateforme collaborative online pour le suivi de ses équipes commerciales partout en France. Le manager y anime ses réunions en ligne hebdomadaires et les commerciaux y centralisent leurs comptes rendus et planifient les suivis et les tâches. Tous les documents de référence sont à disposition  dans leur bonne version dans le Cloud et accessibles depuis un PC ou un Smartphone.

TB : Travaillez-vous vous aussi en écosystèmes avec certains partenaires ?

LP : Bien sûr et plus que jamais. Nous avons toujours été proches de l’écosystème IBM notamment par l’entregent de Best’Ware. Nous avons un partenariat avec la société Vodeclic spécialisée dans l’e-learning pour faciliter l’accompagnement des utilisateurs et les suivre sur le long terme. Nous proposons des contenus sur Microsoft et IBM, les référentiels pour les solutions Cloud d’IBM sont sur le point d’être lancés.

TB : Comment ont évolué vos compétences internes avec l’émergence du Cloud ?

LP : Nos compétences sont aujourd’hui clairement étendues et diversifiées. Nos chefs de projet et consultants ont acquis de nouvelles compétences techniques (architecture hybride, migration…) et fonctionnelles avec une orientation vers la fonction de Community Manager et une aide à la communication interne qui est essentielle sur ces projets  collaboratifs dans le Cloud.

TB : Quels conseils donneriez-vous à une société souhaitant mettre en place une plateforme collaborative en Cloud ?

LP : Ce qui est primordial c’est d’expliquer la démarche et de définir les objectifs. Pour cela nous avons une approche simple et pragmatique : « Partir de l’existant ». C’est  identifier les pratiques des utilisateurs, leurs problématiques, analyser les solutions logicielles existantes comme un intranet, des bases de connaissances, mener des arbitrages… et établir un projet d’intégration technique et fonctionnel  dans une solution de collaboration Cloud.

Nous avons donc une méthodologie rigoureuse et un accompagnement au changement adapté au projet Cloud. Enfin passer au 100% Cloud en one shot est irréaliste. Le mode hybride est une excellente solution de transition à l’heure actuelle.

TB : Quelle clientèle ciblez-vous en priorité ?

LP : Nous travaillons plutôt sur le marché des PME-PMI de 25 à 1000 personnes mais nous avons aussi quelques références auprès de mutuelles et de banques. Nos références «Cloud » sont  dans le bâtiment, le conseil et les collectivités publiques et curieusement le secteur tertiaire n’est pas le plus sensible au  Cloud.

TB : Quel est votre nouveau modèle économique ?

LP : Avec le Cloud, les entreprises utilisent les budgets de fonctionnement et ne recourent plus à l’investissement. C’est un argument fort notamment en période d’assèchement du crédit. Elles lancent des pilotes et des projets plus rapidement pour tout ou partie de leurs services.

Nous proposons des solutions packagées où le coût service (démarrage du projet, formation, accompagnement, helpdesk…) équivaut au coût logiciel/mois/utilisateur. Notre modèle est aujourd’hui double : 80% SSII et à 20% en consulting et services Cloud.

TB : Pour finir quels sont vos projets pour 2013 ?

LP : Nous allons avoir une approche beaucoup plus industrielle sur nos processus, notre méthodologie ainsi que sur  notre marketing et notre communication autour du Cloud.

Nos solutions et nos métiers évoluent en permanence. Nous sommes en pleine mutation. Nos techniciens ont aujourd’hui une approche beaucoup plus fonctionnelle et nos projets comportent de plus en plus de consulting et d’accompagnement.

TB : Laurent PIQUEMAL, je vous remercie.

Cette interview est tirée du  livre blanc de Best’Ware « Parlons Cloud »

Thierry Bayon
Thierry accompagne les entreprises technologiques (majoritairement éditeurs de solutions métiers) dans leur appropriation du modèle technico-économique SaaS/Cloud et dans la mise en œuvre de programmes marketing ad hoc. Il anime le blog www.saas-guru.com et pilote l’initiative Thoughts On Cloud France. Vous pouvez le retrouver sur @SaaS_Cloud.

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?