Now Reading
Innovation et Réseau Social d’Entreprise en 3 étapes
0

Innovation et Réseau Social d’Entreprise en 3 étapes

by Cloud Guru21 octobre 2016

Par Ania Mysliwiec / ‎Alliance Manager chez Jamespot

Ah l’innovation ! Quand les entreprises la plébiscite, à juste titre, pour le collaborateur c’est encore souvent un concept plus ou moins abstrait selon le service auquel il est rattaché, sa fonction, son degré hiérarchique, ses affinités et tout un tas de critères personnels. Résultats des courses : la boîte à idées fixée entre la machine à café et le bureau des RH reste désespérément vide. Pourquoi ?

  1. Porter la dynamique d’innovation

Pas de mystère, il faut qu’une personne engagée porte le projet d’innovation. Il lui incombe de mettre en place les leviers la favorisant. Et pour proposer des améliorations (rappelons que 70% des innovations seraient incrémentales et bien souvent le point d’entrée vers plus), cela signifie qu’on donne des clés et qu’on « nourrit » notre groupe sensé innover : partage d’infos, veille marché, benchmark. Et bien sûr, des moyens d’échanger.

Souvent déjà disponibles de manière numérique, ils sont rarement collaboratifs, alors que commenter et réagir sur de la veille par exemple permet justement de prolonger la réflexion et de faire évoluer les idées. Imaginez votre prochain brainstorm en cloisonnant individuellement vos participants derrière un mur, le résultat est-il concluant ?

Transposé sur le digital, c’est la même chose : si le mail et votre intranet sont vos outils de partage, les équipes risquent de rater des inputs importants. Et l’entreprise risque de rater quelques idées intéressantes qui naissent des échanges entre les personnes.

  1. L’innovation m’aime

Vous avez digitalisé les conditions d’innovation et permis à votre population d’innovateurs de discuter – bravo ! Maintenant, il s’agit de remplir notre fameuse boîte à idées virtuelle, si possible avec des projets intéressants ! Là encore, une bonne préparation est indispensable.

Définition de l’objectif, du temps imparti, des règles du jeu, motivation des troupes, visualisation des projets… le réseau social permet de prolonger la dynamique de groupe dans le virtuel. Avec des interfaces très visuelles, nos fonctionnalités sociales et nos collègues bienveillants, on ose se jeter à l’eau et proposer ces idées – on récolte les likes des collègues, et ça motive ! En plus, le réseau permet aussi de réunir des équipes qui ne sont pas sur le même lieu – là encore le digital permet un miracle !

  1. Maintenant, j’innove

On rentre dans le vif du sujet. La boîte à idées virtuelle permet de conserver toutes les idées mieux qu’une série de post-its photographiés qui ne seront plus jamais consultés. On récolte des votes et des participants qui contribuent au projet. Le plus, c’est la règle qui tue : imaginez que tout projet récoltant un nombre suffisant de « likes » soit obligatoirement décortiqué par le comité d’innovation. Et tout le suivi qui en découle est « processé » et communiqué sur la plateforme !

Pour quel résultat ?

Avec une politique bien structurée, les centres de R&D Renault qui ont franchi le pas de la boîte à idées digitale, ont récolté en 15 jours des centaines de propositions projets. Chacun peut désormais suivre les évolutions des projets qui ont récolté suffisamment de vote pour être cultivés voir prototypés.

Ils ont même créé des jaloux parmi les collègues qui n’étaient pas concernés par l’appel à projet – mais pourquoi ne pas embarquer toute l’entreprise dans le process d’innovation ?

En tout cas quand le collaboratif est utilisé pour travailler l’innovation, on remplit vite la boîte à idée.

Pour en savoir plus :
> Le site Jamespot
> La solution Jamespot sur SaaS Guru

Pour nous contacter :

Vos nom et prénom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (facultatif)

Votre entreprise (obligatoire)

Votre demande

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?