Now Reading
Ingénierie et construction : il faut digitaliser
0

Ingénierie et construction : il faut digitaliser

by Cloud Guru3 avril 2019

La France est un pays leader dans les secteurs de la construction et de l’ingénierie. Pour garder ce statut, les entreprises du BTP et de l’ingénierie doivent s’engager dans une démarche de transition numérique. C’est ce que nous rappelle un article récent des Echos. extraits :

Les marchés de l’ingénierie et de la construction sont portés par des opportunités à la croisée de multiples tendances de fond : nouvelles formes de mobilité, transition énergétique, urbanisation, bâtiments et infrastructures connectés, nouveaux besoins citoyens liés au digital… Parallèlement, le secteur fait face à une pression accrue sur les coûts et sur les délais d’exécution de certains chantiers de plus en plus complexes et encadrés par des normes toujours plus exigeantes.

[…] le monde change et une double révolution est actuellement lancée pour ces entreprises, celle de l’industrialisation et celle de la digitalisation.

Maquette numérique enrichie et partagée (modèle BIM : Building Information Modeling), DOE numérique, robots, exosquelettes et drones sur les chantiers, imprimantes 3D, capteurs de données IoT et intelligence artificielle… La numérisation étendue des ouvrages et la digitalisation de la conduite des projets permettent une conception et une exécution optimisées, ainsi qu’une standardisation progressive des processus. Le digital ouvre ainsi la voie de l’industrialisation.

La plupart des autres secteurs ont vécu ces transformations industrielles et digitales en séquence, et à plusieurs décennies d’intervalle. Les entreprises d’ingénierie et de construction mènent ces deux transformations de front : la digitalisation et l’industrialisation s’accélèrent mutuellement dans ce secteur.

À ce double mouvement s’ajoute la pression de nouveaux entrants très attirés par un marché porteur. Les industriels ne proposent plus seulement des produits, mais également des services d’installation et de maintenance. Les géants du digital tendent à proposer aux clients privés et publics des solutions « clé-en-main ». Les jeunes pousses de la « Construction Tech » développent et testent des modèles nouveaux en investissant significativement pour prendre des positions.

Comme dans d’autres secteurs, la chaîne de valeur évolue et le risque de désintermédiation constitue désormais une menace pour les acteurs « historiques ». Mais les entreprises d’ingénierie et de construction réagissent et font valoir leurs atouts : c’est en améliorant leur productivité qu’elles parviendront à dégager de nouvelles marges de manœuvre pour étendre leurs offres et garder ainsi leur position sur la chaîne de valeur.

[…] Cette double transformation en profondeur annonce une intégration accrue entre les activités d’ingénierie, de construction… et de production. Elle préfigure l’apparition de chantiers du futur avec par exemple :

– le développement de grandes usines de production des composants de l’ouvrage, le chantier devenant alors un site d’assemblage de modules préfabriqués,

– un chantier conçu tel qu’une petite unité de production, mobile et autonome avec ses propres capacités d’impression (3D) et robotique.

 

Pour en savoir plus :
> l’article des Echos

Vous souhaitez nous soumettre un article pour publication ou avez besoin d’assistance pour en écrire un ou plusieurs ? Contactez nous ci-dessous pour en discuter !

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.