Now Reading
Compte rendu des états généraux du Cloud 2013
0

Compte rendu des états généraux du Cloud 2013

by Cloud Guru23 mai 2013

article3_2En tant que membre du jury des trophées Eurocloud, j’étais invité aux Etats Généraux d’EuroCloud. Au fil des années, cette manifestation s’est graduellement inscrite dans le panorama des évènements marquants pour la filière IT. En voici, sans soucis particuliers de hiérarchisation, les aspects qui m’ont particulièrement interpellé :

1.    Le Cloud dans le public

article3_1

Thierry BAYON (gauche) lors de la délibération du jury des trophées

Pour des raisons de souveraineté les pouvoirs publics opérent en propre une centaine de Cloud privé. Selon Jacques Marzin, directeur du Disic (direction interministérielle des systèmes d’information et de communication), il n’est pas du tout incongru de penser qu’à relativement court terme les projets d’information aux citoyens qui ne sont pas particulièrement sensibles et dont l’exercice démocratique invite à la transparence se retrouvent en Cloud public. Le toujours excellent Louis Naugès qui écrit pour Thoughtsoncloud a d’ailleurs interpellé M. Marzin pour lui demander si les pouvoirs publics allaient lancer une place de marché Cloud, à l’instar de ce que le gouvernement britannique a lancé sous le nom de G-Cloud en 4 semaines. Sans surprise, nous n’en sommes malheureusement pas encore là ! Je me demande d’ailleurs, au vu de la réponse de M. Marzin, s’il était même au courant de l’initiative.
Pour ce qui est du SaaS, l’administration publique ne s’y intéresse pas encore, même si les collectivités territoriales sont moins réticentes. Pour preuve, une anecdote concernant le trophée du meilleur cas client public (il y a donc quelques réalisations). Ce prix a finalement été remis à une société française, Bime, pour un projet pour le ministère de la Justice… de Colombie Britannique (Canada).

2.    Le Cloud dans le privé

Pour ce qui est du privé, bien que l’incertitude économique persiste, la demande en IaaS/PaaS est forte dans les grands comptes et les ETI, alors cette demande est soutenue auprès des TPE, PME et ETI.

3.    Le Cloud, pourquoi faire ?

Pour capturer la croissance. Voici des chiffres représentatifs des enjeux futurs pour lesquels le Cloud s’avère indispensable :

  • 3,2 milliards de téléphones mobiles (aujourd’hui)
  • 420 millions de moniteurs de santé sans fil (2014)
  • 240 milliards de capteurs en tout genre (2016)
  • 450 milliards de transactions par jour sur Internet (2020)

L’intervention du responsable du laboratoire d’IBM de Zurich était particulièrement intéressante afin de mettre en perspective les usages de demain qui seront facilités par le Cloud.
En quelques mots le monde de demain est en pleine gestation autour de domaines tels que : Social, Mobilité, Analytics et Cloud. La nouvelle ère du computing sera celle des systèmes cognitifs. Aujourd’hui les ordinateurs calculent, permettent l’automatisation des processus et organisent les données ; demain ils apprendront, s’adapteront et ressentiront.
Les récentes prévisions qu’IBM a faites il y a quelques temps sont relatives aux 5 sens :

  • La vue : un pixel vaut 1000 mots
  • L’odorat : les ordinateurs seront dotés d’odorat
  • Le toucher :  Il sera possible de toucher via son écran de téléphone
  • Le goût : Les bonnes molécules seront assemblées pour vous faire manger plus sainement tout en privilégiant votre appétence
  • L’ouïe :  Les ordinateurs entendront ce qui importent

Les ordinateurs apprendront, s’adapteront et prédiront le futur. Dans le domaine de la santé où le savoir double tous les 5 ans, les interactions entre les machines et les praticiens se multiplieront. Les machines poseront des questions, permettront de mettre en lumière des relations de causalité et suggéreront aux praticiens les décisions à prendre.

4.    Les trophées des états généraux

  • Trophée de la meilleure startup : Clevevercloud, hébergement élastique
  • Trophée de la meilleure offre Cloud : eNovance, Cloud and Managed Services Provider
  • Trophée de la meilleure performance financière : Oodrive, stockage en ligne sécurisé
  • Trophée du meilleur cas client privé : Nomalys, Solution de mobilité pour solutions métier
  • Trophée du meilleur cas client public : Bime, BI OnDemand
  • Trophée de la responsabilité sociétale d’entreprise : D2Si, Services Cloud et Big Data

Thierry Bayon
Thierry accompagne les entreprises technologiques (majoritairement éditeurs de solutions métiers) dans leur appropriation du modèle technico-économique SaaS/Cloud et dans la mise en œuvre de programmes marketing ad hoc. Il anime le blog www.saas-guru.com et pilote l’initiative Thoughts On Cloud France. Vous pouvez le retrouver sur @SaaS_Cloud.

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?