Now Reading
Comment ça marche, le Cloud ?
0

Comment ça marche, le Cloud ?

by Cloud Guru21 mars 2014

On m’a donné le défis de décrire le “Cloud” en 500 mots. Quel défi ! Et je l’ai relevé.

Tout d’abord vous devez savoir ce qu’est le Cloud computing pour comprendre les avantages de cette nouvelles manière de procurer des ressources virtuelles.

Ensuite vous devez comprendre les différents type de service Cloud qui comprennent infrastructure as a service (IaaS), platform as a service (PaaS), software as a service (SaaS) and business process as a service (BPaaS). Les services sont construits les uns au-dessus des autres.

Maintenant, comment ça marche? L’Architecture de référence « Cloud Computing Reference Architecture (CCRA) » est un bon point de départ. Je ne veux pas dire que le CCRA est le Saint-Gral et qu’il doit être atteint à tous prix, mais il vous montre tous les éléments nécessaires pour construire votre propre solution. L’article “What is CCRA?”, le détail plus en profondeur. Un autre bon article sur CCRA se trouve ici.
Le CCRA défini plusieurs composants et chacun d’entre eux remplit une mission bien précise.

article4_1

La première pierre est l’infrastructure où le Cloud va être implémenté. Certaines personnes assurent que cet environnement doit-être virtualisé, mais comme le Cloud est une manière de pourvoir des ressources à la demande et donc si vous avez une solution non-virtualisé qui satisfait ce critère, pourquoi-pas! Cette infrastructure va supporter les différents types de service Cloud (IaaS, PaaS, SaaS, BPaaS).
(Voir: Cloud computing basics)

Pour être capable de pourvoir ces services, vous aurez besoin de deux grands éléments: D’abord l’Operating System Service (OSS) dont la responsabilité est de déployer les services demandés; ensuite, le Business System Service (BSS) qui est en charge de valider les demandes, créer les factures… N’importe quelle mesure peut-être utilisée pour calculer le montant de la facture, cela peut-être par exemple, le nombre d’utilisateurs, le nombre de CPUs, la mémoire utilisée par heure ou par mois. C’est très flexible.
Un environnement Cloud doit aussi fournir des interfaces pour les créateurs de service et les utilisateurs finaux. C’est le rôle du composant « Cloud Service Creator and Cloud Service Consumer ».

Maintenant, voyons comment çà marche sur le terrain.
En général, vous vous connectez sur un portail dédié à l’entreprise pour un Cloud privé, ou sur internet pour un Cloud public et vous commandez des services via le « Cloud Service Consumer ». Ce service a été créé par le fournisseur de service et peut-être une simple machine virtuelle basée sur une image, un environnement d’application (Java, J2EE…) ou encore des services comme MongoDB… L’éventail de service proposé dépend du fournisseur de service et du catalogue de service.
Le fournisseur de service validera votre requête via la couche BSS et si l’accord est donné les services demandés seront créés par la couche OSS.
Vous recevrez par un canal ou un autre les accès au service que vous avez demandé et également une facture (habituellement mensuelle) reprenant votre consommation.
J’espère que maintenant vous avez compris un peu plus comment le Cloud computing fonctionne. Est-ce que j’ai atteint mon objectif ?

Dominique Vernier
Dominique est le Global IT Architect chez IBM Cloud, en charge du déploiement de la solution Cloud d’IBM à travers le monde. Il possède une vaste expérience en TI et a déjà travaillé pour le Centre IBM Sud-Ouest de l’Europe Nuage d’excellence et le Centre d’excellence SOA. Il est co-auteur de deux brevets et a déposé (Processus de brevet en instance), deux autres en tant qu’auteur. Il est basé à Bruxelles.

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?