Now Reading
Cloud et Big Data seront bien présents en 2013
0

Cloud et Big Data seront bien présents en 2013

by Cloud Guru22 janvier 2013

Les prévisions pour la nouvelle année sont un exercice quasi obligatoire en ce mois de janvier. Du coté de Clubic, c’est Alexandre Legrand qui se livre à l’exercice, et qui tente d’aller un peu plus loin que les simples évidences. Extraits :

[…] Qualifier le cloud de tendance n’est plus un truisme, c’est une lapalissade inscrite dans la durée. Reste à voir concrètement quelles sont les pistes de réflexion qui mobiliseront pendant les prochains mois les entreprises, toutes confrontées de près ou de loin au phénomène ? Du côté des infrastructures, les sorties produit et les déclarations de circonstance révèlent quelques lignes de convergence : virtualisation galopante, infrastructures hybrides et appropriation d’usages un temps dévolu aux départements IT par l’ensemble des collaborateurs.

« Le Cloud Hybride sera sans doute en 2013 l’approche privilégiée, comme un compromis entre deux alternatives qui jusqu’à présent s’opposent », fait par exemple valoir Thomas Luquet, responsable des solutions de convergence, cloud computing et datacenters sur la zone EMEA chez NEC, dans la mesure où il « permettra de proposer aux entreprises une extension sécurisée de leur réseau interne, pour conserver les systèmes ou données sensibles au sein de l’entreprise et externaliser naturellement tout ce qui peut l’être, tout en bénéficiant de cette capacité d’adaptabilité, de flexibilité et de scalabilité qu’offre le Cloud ». […]

Big Data : apprentissage et performances

Si le Big Data consiste bien à traiter de très grands volumes de données – 2013 devrait au passage confirmer, s’il en était besoin, la place de choix du GPU en la matière, il « implique le recours à des méthodes d’analyse heuristiques relevant, entre autres, du traitement de langue et de l’apprentissage statistique », souligne François Chahuneau, directeur des technologies de Numen. Au delà des volumes, il faut en effet apprendre à manipuler des données de plus en plus hétéroclites, et de moins en moins structurées. De quoi favoriser, selon lui, l’émergence de nouvelles méthodes d’analyse, qui demanderont « des informaticiens d’un nouveau type, rompus aux méthodes d’analyse des données plus qu’à l’informatisation des process ».

Pour en savoir plus :
> l’article de clubic

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?