Now Reading
Cloud computing : des dépenses sous-estimées
1

Cloud computing : des dépenses sous-estimées

by Cloud Guru10 juin 2013

BFM se penche sur le coût réel du Cloud. Quelles sont les dépenses réelles pour une entreprise ? Extraits…

La réduction des coûts informatiques est le premier facteur d’adoption du Cloud. Ce dernier serait en effet le petit miracle capable de réduire les dépenses d’infrastructure et le coût total d’acquisition de l’informatique. Les études foisonnent en ce sens. Celle de KPMG, « The Cloud take shape » sortie début février et menée auprès de 670 responsables métiers et informatique utilisant un ou plusieurs services Cloud, confirme que la réduction des coûts est la première motivation pour 48% des sondés.  Bien loin devant l’opportunité de pénétrer un nouveau marché, la possibilité de transformer son activité ou améliorer l’interaction client.

Peut-on vraiment réduire la facture? Un livre blanc de Cisco le pense: le passage au Cloud permettrait de réduire entre 75 et 85% les coûts de gestion de son informatique et de 23% le TCO (coûts total de possession).  Avec de tels chiffres, pourquoi s’en priver?

Pourquoi? Parce qu’il y a un hic. Toujours selon KPMG, le principal défi pour passer au Cloud reste son… coût. Pour 30% des personnes interrogées, l’implémentation du Cloud au sein de leur système d’information causerait des dépenses plus élevées que prévu.

La complexité de l’intégration de multiples plate-formes Cloud dans leurs processus business traditionnels sous-estimée, aurait un impact sur le ROI et anihilerait les bénéfices promis du Cloud. Une enquête publiée en janvier dernier par l’éditeur de sécurité Symantec, « Avoiding the Hidden Costs of Cloud – 20 », en rajoute: le Cloud génère une multitude de coûts cachés, liés par exemple à l’utilisation sauvage et non-contrôlée des services par les employés, ou aux processus de sauvegarde et de restauration des données dans le Cloud. KPMG cependant recommande simplement de prendre en compte ces paramètres pour élaborer la meilleure stratégie.

Pour en savoir plus :
> l’article de BFM Business

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru
1 Comments
  • Arnaud Gaillard
    13 juin 2013 at 9 h 16 min

    Vous faites bien de relever cette question…
    Pour éviter de payer l’utilisation sauvage et non-contrôlée des services par les employés, il existe des options « utilisateurs illimités ». Les autres coûts peuvent également être contrôlés; il suffit de prendre les bonnes options chez les bons hébergeurs et opérateurs.

    Ces questions peuvent être traitées directement avec les experts des hébergeurs, pour ainsi éviter ces coûts grâce aux différentes options proposées.

    Chaque hébergeur propose ses propres options, il faut trouver celui qui sera à la hauteur de vos exigences.

Vous souhaitez réagir sur cet article ?