Now Reading
BIG DATA, ce qu’il faut savoir
0

BIG DATA, ce qu’il faut savoir

by Cloud Guru17 septembre 2012

Le « Big Data » est un concept récent, de plus en plus présent dans les conversations et les articles.
Régis Quintin, dans un article du site e-marketing, nous en rappelle les bases, et récapitule ce qu’il faut connaitre pour analyser et accompagner l’émergence de ce nouveau phénomène.

Le Big Data est un concept assez global, dont on pourrait retenir la définition suivante:
ensemble d’algorithmes et d’outils non classiques qui rendent possibles le stockage, l’analyse et la visualisation de quantités très importantes (tera/peta/exa-octets) de données non structurées ou mixtes au moyen de centaines ou de milliers de machines travaillant en parallèle.

(…) L’explosion des usages digitaux sur des canaux plus nombreux et par des consommateurs toujours plus nombreux, mais aussi l’augmentation du nombre des objets connectés font exploser le nombre des données collectées.
D’autant que le coût du stockage est lui en forte baisse (divisé par 10.000 en 10 ans !). Résultat : 90% des données dans le monde on été créées ces deux dernières années.

On estime 10% de données structurées contre 90% de données non structurées!
Fichiers de logs de sites internet, mobiles, TV connectée, données de webanalytics, données de géolocalisation, données des médias sociaux, puces RFID (NFC)… Toutes ces données contiennent des informations précieuses sur le comportement des consommateurs, qu’ils soient vos clients ou vos prospects… et sont pour l’immense majorité inexploitées.

L’avènement du cloud computing : il permet de déporter des traitements sur un grand nombre de machines virtuelles sans pour autant les posséder et même se soucier de leur localisation. Dans son mode PAAS, le Cloud permet donc de lancer ponctuellement des traitements en ne payant que la puissance consommée et non l’intégralité des machines.

(…) Après avoir fait ses preuves chez les grands acteurs du web : Google, Facebook, Yahoo, Twitter,… le BigData devient aujourd’hui plus largement accessible …

A noter

  • En comparaison avec les bases de données traditionnelles, le Big Data privilégie la rapidité et fait des compromis sur l’intégrité transactionnelle.
  • Et pour les données non structurées, rien de magique, il exige de créer des applications de traitement spécifiques pour chaque jeu de données non structurées.

Si le BigData apporte donc la promesse de trouver ce que l’on cherche parmi cette multitude d’informations trop volumineuses et non structurées, il n’apporte aucune innovation conceptuelle dans l’analyse des données. (…)

Pour en savoir plus :
> l’article du site e-marketing

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru

Vous souhaitez réagir sur cet article ?