Now Reading
4 impératifs pour un modèle de Cloud Hybride à succès
2

4 impératifs pour un modèle de Cloud Hybride à succès

by Cloud Guru10 juin 2015

Judith Hurwitz livre pour le blog Thougtsoncloud.com (IBM) ses conseils pour le bon usage du Cloud hybride en entreprise.
Voici ces conseil traduits en français. 

De plus en plus, les organisations se tournent vers les services Cloud pour répondre à la nécessité de vitesse, de flexibilité et de maîtrise des coûts. Le Cloud devenant plus stratégique pour l’entreprise, le Cloud hybride devient lui la méthode optimale pour la prestation de services d’une manière prévisible et sûre. Les environnements cloud hybrides permettent aux entreprises de réagir rapidement aux changements du marché et d’offrir une nouvelle génération d’applications à leurs clients. Lorsqu’il est mis en œuvre correctement, le cloud hybride peut changer tout le business d’une d’entreprise.

Qu’est-ce qu’un Cloud hybride? Un Cloud hybride est une combinaison d’infrastructures « on premises » et de services de cloud public qui travaillent à l’unisson pour offrir des services aux employés, partenaires et clients. Un environnement hybride donne aux organisations la possibilité de choisir l’environnement le plus approprié pour les charges de travail spécifiques en fonction de facteurs tels que le coût, la sécurité et la performance. Par exemple, les développeurs peuvent vouloir tester et développer des applications sur un cloud public, puis déplacer ces charges dans un environnement sur site avant la production.

Pourquoi les organisations vont-elles vers des modèles de Cloud hybrides? Les entreprises commencent souvent à explorer des stratégies de Cloud hybrides quand elles ont besoin de flexibilité, pour profiter d’opportunités de business. Pour commencer avec le Cloud hybride, les entreprises doivent tenir compte des impératifs suivants:

  • Planification de l’intégration.
    La plupart des organisations ont des données cloisonnées entre les unités d’affaires, Software as a Service (SaaS) et des environnements tiers des services de données. Les organisations ont besoin d’intégrer ces données distribuées pour fournir un bon niveau de service aux clients et partenaires. Par exemple, les données provenant des systèmes transactionnels gérés dans un environnement informatique traditionnel peuvent être nécessaires pour soutenir une application mobile hébergée sur le cloud public.
  • Gestion des charges de travail et de courtage.
    Les environnements cloud hybrides permettent également aux entreprises de reprendre le contrôle tout en offrant de la flexibilité. Avoir la possibilité de placer la charge de travail dans un environnement public, privé, ou un site en fonction des besoins de l’application peut améliorer les performances et économiser de l’argent. De plus, une organisation peut exiger que certains types de charges de travail fonctionnent sur un site ou dans un cloud public dépendant d’un jurisprudence particulière, ou sécurisé d’une certaine façon.
  • Assurer la portabilité des applications et des données.
    Afin d’être en mesure de réagir à l’évolution des besoins de l’entreprise, les organisations ont besoin de souplesse pour déplacer les charges de travail entre les modèles de déploiement. Par exemple, la gestion d’une grande charge de travail d’analyse de données dans un environnement local peut conduire à des problèmes de capacité. Si vous avez la possibilité de facilement transférer cette charge à un cloud public, vous pouvez conserver la capacité dont vous avez besoin pour vos mission et charges de travail critiques.
  • Le rôle de l’infrastructure.
    Avoir une infrastructure capable de supporter les exigences de plusieurs entreprises qui varient en permanence est un atout aujourd’hui. Les plates-formes comme le système POWER8 d’IBM sont spécialement construites pour assurer la flexibilité en termes de gestion de la charge de travail et le soutien de modèle de déploiement. Le système POWER8 est utilisé aujourd’hui comme infrastructure de Cloud public / Cloud privé, et pour exécuter des applications essentielles dans le centre de données.

Le Cloud hybride va continuer à croître tant que les organisations chercheront à augmenter leur vitesse et leur agilité pour réagir à l’évolution des opportunités d’affaires. Les nouvelles applications qui font un usage intensif des données, souvent liées à des appareils mobiles, conduisent aussi à l’adoption et au déploiement de Clouds hybrides. Avoir la bonne infrastructure pour soutenir les entreprises et les exigences IT de performance, de capacité, de sécurité et de gestion est fondamental pour un modèle de Cloud hybride réussie.

> Pour lire d’autres documents de Judith Hurwitz sur l’importance de l’infrastructure dans le renforcement des environnements de cloud hybrides, lire le document complet « Optimiser le Cloud hybride » (en anglais).
> l’article d’origine (en anglais) sur thoughtsoncloud.com

{lang: 'fr'}
About The Author
Cloud Guru
2 Comments
  • 11 juin 2015 at 13 h 09 min

    Et oui, ces conseils sont vraiment intéressants d’autant qu’une approche hybride du cloud computing peut s’avérer un vecteur de croissance de l’entreprise. Cela peut engendrer des bénéfices pour celle-ci. C’est un facteur clé succès de la transformation digitale dit-on puisqu’il permet de réunir le meilleur des deux mondes. C’est le meilleur chemin pour l’entreprise

  • 11 juin 2015 at 15 h 46 min

    Et il est à noter que le cloud hybride offre plusieurs avantages puisqu’il combine une infrastructure traditionnelle dédiée, des serveurs virtuels dédiés et des plte-formes cloud. Il permet : une utilisation optimale des ressources, accès aux aplications et aux données en tout lieu, réduction des coûts énergétiques, sécurité accrue des données, évolutivité, augmentation de la productivité de l’entreprise …

Vous souhaitez réagir sur cet article ?